Congo-Brazzaville: Pool - Plus de quatorze mille ménages ciblés par des projets de relance agropastorale

Le processus de sélection des bénéficiaires a été lancé, le 8 février à Kinkala, chef-lieu du département, par le préfet Georges Kilebe. Les activités seront menées essentiellement à Kindamba, Vindza, Mindouli, Mayama et Kimba.

Les projets de relance de la production agropastorale et halieutique sont financés par le fonds d'urgence de la FAO (Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture), avec l'appui de deux ONG, l'Acted Congo et l'Apdra spécialisée dans la pisciculture paysanne.

Trois secteurs d'activités sont retenus dans le cadre de ce plan d'urgence, à savoir l'élevage, la pisciculture et l'agriculture.

Durant une année, les producteurs sélectionnés vont bénéficier des formations puis des kits agricoles. Par exemple, des sites seront aménagés pour faciliter la relance de la filière manioc, avec la distribution des boutures aux agriculteurs. Une autre initiative sera menée en faveur des maraîchers.

Ces différentes activités visent à améliorer le quotidien des habitants du Pool affectés par la récente violence qui a endeuillé le département. Les attentes sont énormes comme a su énumérer le préfet du Pool, Georges Kilebe.

Ses administrés ont besoin des outils aratoires, des semences et boutures adaptées, des plants d'arbres fruitiers, des géniteurs pour la reproduction animale et le repeuplement des parcs, des alevins, des provendes de qualité, des engins et autres équipements pour la mécanisation agricole.

L'implication des partenaires constitue un ouf de soulagement pour les autorités. « Votre présence parmi nous constitue non seulement un grand signe de motivation et d'encouragement dans un département qui vient de traverser une période très difficile, mais aussi et surtout une preuve que la paix et la sérénité sont retrouvées », a souligné Georges Kilebe.

La lutte contre la faim et l'extrême pauvreté fait partie des engagements du système des Nations unies présent au Congo. La FAO est, pour cela, disposée à apporter sa contribution afin de reconstruire cette partie du pays.

« C'est un honneur pour mon institution de s'associer à ces efforts de relèvement de la population du Pool », a assuré la représentante résidente de la FAO, Suze Percy Filippini.

Notons que la cérémonie du lancement, par le préfet, du processus d'identification des ménages, s'est déroulée en présence du président du conseil départemental du Pool, des autorités locales, des notables ainsi que des responsables des zones agricoles et groupements agropastoraux.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.