Gabon: Un opposant condamné à cinq ans de prison

Au Gabon, Frederic Massavala Maboumba, porte-parole de la coalition des partis qui soutiennent Jean Ping, écope de cinq années d'emprisonnement dont trois avec sursis, pour provocation à un attroupement non armé. Il est détenu depuis déjà seize mois à Libreville. Ses avocats dénoncent une décision politique.

Frédéric Massavala n'était pas présent dans le box des accusés lorsque le tribunal a rendu sa décision. Maître Henri Ulrich Moutendi Mayila est choqué par la sentence contre son client.

« Cette peine est trop lourde. Honnêtement, dans cette affaire, mon client méritait l'acquittement. C'est une sanction politique. C'est une décision politique, purement politique. Elle n'a rien de juridique », affirme-t-il avant de justifier pourquoi son client ne pouvait pas être condamné au-delà d'un an de prison.

« Monsieur Massavala est poursuivi, dans cette affaire, pour « provocation directe à un attroupement non armé et instigation à un attroupement non armé ». En principe, il ne peut même pas être poursuivi pour ces faits-là parce que ce n'est pas lui qui a provoqué ou qui a instigué à l'attroupement. Il a participé. Donc, ici en principe, il tombe sous le coup de l'article 81 et la sanction va de deux mois de prison à un an. Donc en principe, si monsieur Massavala avait été condamné, la peine maximale aurait été de un an et il aurait été libéré, ce jour », a ajouté Maître Henri Ulrich Moutendi Mayila.

Frédéric Massavala restera en prison durant huit mois encore. Il a dix jours pour faire appel.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.