Madagascar: Le Français arrêté à Madagascar renvoyé vers Paris

À Madagascar, le Français Christophe Raineteau a été renvoyé du territoire malgache vers la France samedi soir, selon son avocat. Arrivé le 5 février à Antananarivo, l'homme avait été dans la foulée arrêté par la police de l'air et des frontières (la PAF) puis placé en garde à vue pendant 48h à l'aéroport d'Ivato. Christophe Raineteau est en effet sous le coup d'un mandat d'arrêt international émis par la Centrafrique.

C'est une curieuse histoire que celle de Christophe Raineteau. Après un premier séjour à Madagascar en décembre 2018, le quinquagénaire y est retourné cette semaine pour un voyage d'affaires, mais la police de l'air et des frontières l'a placé immédiatement en garde à vue à son arrivée, en vertu d'un mandat d'arrêt international émis à son encontre par les autorités centrafricaines le 21 décembre 2018.

Il est sous le coup de 11 chefs d'accusation parmi lesquels acte de terrorisme, atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat, association de malfaiteurs ou encore trouble à l'ordre public.

Après sa garde à vue de 48h, l'homme a été déféré au parquet, puis maintenu en garde à vue à l'aéroport d'Ivato. Une décision qui n'a pas été comprise par son avocat, Maître Solo Ratsimoarivony, puisque les autorités malgaches ont recommandé le renvoi du quinquagénaire en France, en vertu de l'accord de coopération judiciaire existant entre les deux pays.

Une source judiciaire malgache affirme que des magistrats centrafricains auraient atterri à Antananarivo samedi après-midi. On ignore à ce stade s'ils ont pu l'auditionner.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.