10 Février 2019

Afrique: Le ministre angolais attribue une note positive aux réformes de l'UA

Addis — Abeba - Le ministre angolais des Relations Extérieures, Manuel Augusto, a attribué annoncé samedi, à Addis-Abeba une note positive concernant les réformes en cours au sein de l'Union africaine, conduites par le Président rwandais Paul Kagame.

S'adressant à la presse angolaise à Addis-Abeba pour la couverture journalistique du 32ème Sommet des Chefs d'Etat et de Gouvernement de l'Union africaine, qui se tient ce dimanche (10), Manuel Augusto a souligné que les dirigeants africains avaient doté l'organisation de ressources humaines et matérielles pour atteindre ses objectifs.

Le ministre angolais a indiqué que le processus de réforme au niveau de l'organisation est consensuel, mais que le mode de mise en œuvre n'est pas toujours unanime, raison pour laquelle il y a un travail pour que certaines décisions puissent être prises lors de ce sommet.

Malgré les mesures déjà prises, Manuel Augsto a reconnu qu'au cours des dernières années, de nombreux événements bons comme mauvais, tels que des guerres, des crises endémiques et des crises humanitaires, qui ont eu un impact sur le travail de l'organisation.

Le chef de la diplomatie angolaise a rappelé que ce qui est le plus important au milieu de tous ces processus gérés par l'UA, c'est qu'il y a eu un "radicalisme du changement" en 2018, processus dirigé par le président en exercice de l'organisation, le Rwandais Paul Kagame.

"Nous sommes en mesure de dire que l'Afrique, en tant que continent, a pris des mesures importantes pour s'aligner sur la tendance mondiale des grands blocs régionaux. Bien sûr, ces processus prennent du temps, c'est pourquoi ils sont des processus ", a-t-il expliqué.

Selon lui, les différents niveaux de développement et les intérêts des différents États, qui ne coïncident pas toujours, conditionnent ou limitent la rapidité avec laquelle les dirigeants africains voudraient voir leurs réformes adoptées.

Bien que les points de vue divergent sur les différentes questions, il a mis en exergue les réformes approuvées l'année dernière, bien qu'elles soient encore sujet quelques ajustements, des aspects qui seront examinés en détail, par exemple, comment élire les dirigeants de l'organisation.

Il a rappelé que l'événement majeur de l'année dans le cadre des réformes a été l'approbation de l'Accord de zone de libre-échange, un accord très important pour l'Afrique et le reste du monde.

Selon Manuel Augusto, l'accord de libre-échange est important, car l'Afrique étant le plus grand dépositaire de matières premières, tout ce qui est adopté en termes d'intégration économique continentale a un impact sur les autres continents, en particulier ceux qui achètent des matières premières dans le secteur des équipements et services.

Concernant la problématique des réfugiés et des personnes déplacées à l'intérieur de leur pays, thème central de ce sommet, le ministre a déclaré qu'il était nécessaire de s'attaquer aux causes de ce phénomène et de trouver des moyens d'atténuer les conséquences de ce fléau.

"Nous devons également continuer à nous battre pour éliminer les causes, telles que la pauvreté, la mauvaise répartition des revenus, les inégalités dans chacun de nos pays, les catastrophes naturelles et le manque de politiques des Etats inclusifs", a-t-il souligné.

L'une des solutions évoquées par Manuel Augusto consiste à améliorer le niveau de vie des citoyens des pays africains grâce à l'élaboration de programmes économiques créant des emplois pour les jeunes.

Le ministre angolais, qui représentera le Chef de l'État, João Lourenço, assistera ce dimanche au 32e sommet de l'UA.

Le 32e Sommet, qui a pour thème "Année des réfugiés, des rapatriés et des personnes déplacées dans leur propre pays: solutions durables pour les déplacements forcés en Afrique", sera dirigé par le Président égyptien, Abdel Fattah Al-Sisi, qui assumera la présidence tournante de l'organisation à partir de ce dimanche.

Angola

Banque Economique - PGR met en garde les actionnaires de l'Elektron Capital

Le Bureau du procureur général de l'Etat (PGR, sigle en portugais) va confisquer le patrimoine individuel… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.