Angola: Cunene - La ministre de la Santé s'inquiète de nouveaux cas de tuberculose

Ondjiva — La ministre de la Santé, Sílvia Paula Lutucuta, a manifesté samedi à Ondjiva, dans la province de Cunene, sa préoccupation quant au surgissement de nouveaux cas de tuberculose dans les unités de santé.

Sílvia Lutucuta, qui effectue une visite de travail de deux jours à Cunene, a déclaré que l'apparition de nouveaux cas de tuberculose était très préoccupante dans la mesure où le programme dispose de suffisamment de médicaments pour donner des réponses à ces cas.

Les chiffres montrent qu'en 2018, la province de Cunene a signalé 1 200 cas de tuberculose, 177 cas d'abandon du traitement et 53 décès, contre 986 cas enregistrés en 2017, a indiqué la responsable.

Outre la tuberculose, la ministre de la Santé a dit que le VIH / sida suscitait également de vives inquiétudes, Cunene étant la province où la séroprévalence de la maladie est la plus élevée et représente actuellement un taux de 6,1%.

Sílvia Lutucuta, qui a visité l'hôpital général d'Ondjiva, a été informée de son fonctionnement en tant qu'unité sanitaire de référence dans la province. La ministre se rend dans la municipalité de Namacunde ce dimanche, à 35 kilomètres d'Ondjiva, capitale de Cunene, où elle visitera l'hôpital municipal et rencontrera les autorités locales.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.