Centrafrique: Sensibilisation à la CPS sur fond d'accord de paix

A Bangui a été lancée la grande tournée théâtrale d'une pièce intitulée « Le grand tribunal » organisée par la Cour pénale spéciale (CPS), ce tribunal hybride créé pour la poursuite des crimes graves depuis 2003. Une Cour encore en cours d'organisation et dont la stratégie de poursuite a récemment été dévoilée.

Samedi soir un accord de projet d'appui à la CPS d'un montant de 2 millions d'euros a été signé par l'Union européenne, les Nations unies et le président de la CPS, en l'absence du ministre de la Justice qui était attendu. Les différents acteurs ont rappelé leur volonté de lutte contre l'impunité dans le pays.

Une pièce de théâtre pour expliquer le travail de la CPS de manière claire, accessible et non partisane, un travail indispensable pour Najat Rochdi, coordonnatrice humanitaire des Nations unies : « Une sensibilisation efficiente est essentielle pour que la cour remplisse sa mission et surtout pour garantir l'accès des victimes aux procédures. Une campagne de sensibilisation et d'information à travers tout le pays est essentielle pour compléter le travail juridictionnel de la cour, car elle permet à la population et surtout aux victimes d'exercer leur droit. Et demander, non, que dis-je, exiger la justice. »

Pour Samuela Isopi ambassadrice de l'Union européenne le lancement d'une telle campagne arrive à un moment clé : « Trois jours après la signature de l'accord de paix ici à Bangui être ce soir dans cette salle pour renouveler notre soutien à la Cour pénale spéciale, symbole de la lutte contre l'impunité, a une portée très forte pour nous tous... Le succès de cet accord dépendra de la bonne volonté et de l'engagement de tous les Centrafricains. Dans la mise en œuvre de tout accord rien n'est facile mais il n'y a aucune fatalité. Il n'y a que des prises de responsabilité et des actes concrets. »

70 représentations sont prévues sur l'ensemble du territoire dans les semaines à venir.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.