9 Février 2019

Cote d'Ivoire: Des victimes de la crise postélectorale désavouent Issiaka Diaby

Des associations de victimes de la crise post électorale n'excluent pas de saisir les tribunaux contre Issiaka Diaby, président du collectif des victimes de Côte d'Ivoire (CVCI) si le processus d'indemnisation enclenché prenait du plomb dans l'aile du fait de ses déclarations.

Elles ont fait cette mise en garde le samedi 09 février 2019 dans un espace événementiel dans la commune de Yopougon-Maroc.

Bruce Touohouli président de la plateforme des associations de victimes de Côte d'Ivoire (PAVCI) et Tieu Paul président de l'association des victimes du Grand Ouest (AVGO) ont déclaré : « Que cachent les associations de Diaby et qui sont ses soutiens politiques?

Les victimes de Côte d'Ivoire ont beaucoup souffert pour qu'à nouveau, elles se fassent manipuler par un individu dont le principal but est de faire perdurer la crise afin de se remplir les poches.

C'est pourquoi, nous profitons de cette tribune pour interpeller l'État de Côte d'Ivoire sur les intentions obscures de Monsieur Diaby, qui vraisemblablement n'augurent rien de bon vu le climat politique actuel.

Les victimes de Côte d'Ivoire ne sont pas la propreté exclusive de Monsieur Diaby. La PAVCI et l'AVGO le tiendront pour responsable et si possible intenteront une action en justice à son encontre, si ses agissements tendaient à perturber le processus d'indemnisation ».

Brice Touohouli a confirmé que 2731 victimes ont effectivement été indemnisées sur les 3248 identifiées.

Cote d'Ivoire

Bouaké - Un Sénégalais de 25 ans tué par balles devant son magasin

Amadou Tidiane Ly, un Sénégalais, âgé de 25 ans, a été abattu par des malfrats… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 L'Intelligent d'Abidjan. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.