10 Février 2019

Congo-Kinshasa: "Tribalisme dans les entreprises" - Le Professeur Raymond Nsangabau pour des CV sans mention «province d'origine»

Sa plaidoirie est décisive et se veut objective. Raymond Nsangabau, Professeur à l'Université de Kinshasa, plus précisément à la faculté des Lettres et sciences humaines, dénonce les vices du tribalisme dans les entreprises publiques et privées.

Selon lui, le pays est loin de s'en sortir tant que l'employeur congolais demeurera, corps et âme, sous l'emprise de l'égoïsme et autres péchés, du reste, déplorables. Ce Docteur en anglais attire ici l'attention de l'employeur public et privé sur la nécessité d'éradiquer les maux liés au tribalisme dans les entreprises. De ce fait, il préconise sans atermoiement le modèle des CV sans mention «province d'origine». Il argumente en indiquant qu'il s'agit là d'une façon claire de tenir compte de la méritocratie, en lieu et place d'un critérium tribalo-ethnique.

Le modèle international des CV s'avère non émaillé des vices afférents au tribalisme. Il y est prohibé, entre autres, toute mention d'information en rapport avec ses appartenances ethniques, tout compte fait, susceptibles d'influencer les décisions de l'employeur. Cette plaidoirie du Professeur Raymond Nsangabau vise, en clair, la meilleure orientation dont l'employeur congolais, tant public que privé, doit s'imprégner en ce qu'il y a de la recherche du personnel qu'il faut à la place qu'il faut. Il va du postulat selon lequel, le pays ne peut pas se développer dans un contexte où le tribalisme l'emporte sur la méritocratie.

En effet, ce Professeur d'anglais à l'Université de Kinshasa et dans plusieurs autres institutions d'enseignement supérieur et universitaire de la RD. Congo note que la plupart d'entreprises de l'état évoluent à reculons, faute d'un personnel aguerri à leur portée, outre tant d'autres maux liés notamment, à la mauvaise politique publique, la corruption et consorts. A l'en croire, il est absolument recommandable aux employeurs de demeurer à la quête des agents dont la méritocratie est un acquis, sans tomber dans les pièges de céder au tribalisme. En un mot comme en mille, le Professeur Raymond Nsangabau souligne ici que le curriculum vitae sans la mention « province d'origine » se veut un atout important pour l'employeur congolais de se vacciner contre la médiocrité, lorsqu'il s'agit d'engager le personnel à la hauteur des défis à relever dans les entreprises aussi bien publiques que privées.

Congo-Kinshasa

Jeanine Mabunda, première Présidente de l'Assemblée Nationale

La République démocratique du Congo (RDC) vient d’ouvrir une nouvelle page de son histoire… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.