Sénégal: Saint-Louis - Pr Ousmane Sène revisite les écrits de Cheikhna Cheikh Saad Bouh

Nimzat-Hallar (Saint-Louis) — Le guide musulman Cheikhna Cheikh Saad Bouh a laissé un "message de tolérance, de paix et de solidarité", a souligné samedi à Nimzat-Hallar, dans la commune de Diama, le Pr Ousmane Sene, directeur du Centre de recherche ouest africain (WARC).

Pr Sène animait une causerie sur la "Nassiha", la lettre de Cheikhna Cheikh Saad Bouh à son frère Maou Al Aïne, lors de la Ziarra annuelle de Nimzat Hallar, organisée par Cherif Mouhamadoul Mamoune Haïdara, arrière-petit-fils de Cheikhna Cheikh Saad Bouh.

Selon lui, dans cette lettre, Cheikhna Cheikh Saad Bouh avait rappelé que "l'utilisation des armes par les musulmans ne doit pas être source de violence, car l'islam incarne une religion de paix, afin que les êtres vivent en parfaite harmonie, dans la pratique de leur foi religieuse".

Il a invité les populations à s'inspirer de l'œuvre de Cheikhna Cheikh Saad Bouh dont "les écrits édifient la voie du musulman face aux recommandations de Dieu". Dans cette lettre, Cheikhna Saad Bouh met l'accent sur le concept de "la paix, sans laquelle, personne ne peut vivre en quiétude sur terre".

Relevant que cette ziarra de Nimzat Hallar coïncide avec l'élection présidentielle du 24 février 2019 marquée par la montée des "germes de violences", le conférencier a souligné la nécessité de "se remémorer de la lettre de Cheikhna Cheikh Saad Bouh, écrite dans un contexte historique pour orienter les peuples vers la paix".

Cette lettre, poursuit-il, traduite en français et anglais est dédiée à toute l'humanité face à "un monde bouleversé, avec des conflits armés, ainsi que le terrorisme".

"La lettre écrite à son frère est un chef-d'œuvre, plein de diplomatie et de finesse, de paroles saines et justes, de politesse, pas blessantes, pour un respect de la hiérarchie familiale ", a dit Pr Sène.

Le guide religieux a privilégié "la persuasion par la bonne parole et non par les armes et les violences face au terrorisme violent et le militantisme religieux violent", selon Ousmane Sène qui estime que ses écrits s'inspirent de "la philosophie zéro violence ".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.