11 Février 2019

Afrique: Andry Rajoelina à Addis Abeba - « Madagascar compte reprendre sa place en Afrique »

Le président Andry Rajoelina est actuellement à Addis Abeba pour assister au 32e Sommet de l'Union Africaine du 10 au 11 février 2019. Il s'agit de la première sortie officielle du Président de la République malgache depuis son accession à la magistrature suprême.

Le thème général du sommet pour cette année 2019 est « Réfugiés, rapatriés et personnes déplacées : vers des solutions durables aux déplacements forcés en Afrique ».

Lors de son discours à ce 32e Sommet de l'Union africaine, le chef de l'Etat malgache a notamment déclaré «... comme une grande partie des pays africains, l'année prochaine, Madagascar fêtera ses 60 ans d'indépendance. Dans la vie d'un homme, ce serait le moment de cueillir les fruits des années de labeur. Pourtant, aujourd'hui, aux abords de cette célébration, Madagascar fait le bilan. Et la rétrospective des accomplis et des acquis laisse perplexe face au constat de pauvreté et de dépendance dans lesquelles nous vivons. Vous n'êtes pas sans savoir que Madagascar vient de passer un cap décisif dans son histoire et surtout pour son avenir en ayant vécu une alternance démocratique pacifique. Les Malgaches ont gagné en maturité politique. Je tiens à remercier ici l'Union Africaine pour son soutien et son accompagnement tout au long du processus électoral ».

Vision. Il a tenu d'ailleurs à rappeler qu' « en 2013, pour l'intérêt supérieur de la nation et afin d'éviter tout risque d'affrontement populaire, j'avais choisi la voix de la sagesse en n'ayant pas participé à l'élection présidentielle. Mais aujourd'hui, en m'accordant leur confiance, le peuple malgache a choisi non seulement un jeune leader mais surtout une vision, un projet, un programme qui s'est transformé en convention rassemblant tout un peuple pour rattraper le retard de développement de Madagascar. En somme, les Malgaches ont cristallisé dans leur vote leur volonté de changer le cours de l'histoire de la Grande-Ile ».

Paradoxe. Il estime ainsi qu'« à travers ce nouveau tournant de son histoire politique, économique et sociale, Madagascar compte bien reprendre sa place sur le continent africain et décrier le cruel paradoxe dont l'Afrique est victime : celui d'être si riche et pourtant si pauvre à la fois. En effet, pensez-vous qu'il est normal et acceptable que 50% des gisements mondiaux d'or se trouvent sur le continent Africain, alors que nous ne possédons aucune réserve d'or ? ».

Madagascar

Attaque meurtrière à Mahitsy - L'Eglise catholique va porter plainte pour la mort du père Nicolas

Face au décès du père Nicolas, le religieux qui a succombé suite aux blessures qu'il a… Plus »

Copyright © 2019 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.