Cote d'Ivoire: Processus d'indemnisation des victimes des crises ivoiriennes - Des associations apportent leur soutien à la ministre Mariatou Koné

10 Février 2019
document

Dans une déclaration dont Fratmat.info a reçu copie, ce dimanche 10 février 2019, la Plateforme des associations de victimes de Cote d'Ivoire (Pavci) et l'Association des victimes du Grand Ouest (Avgo) ont choisi de se dissocier des accusations du Collectif des victimes de Cote d'Ivoire (Cvci) de Diaby Issiaka contre la ministre en charge de la cohésion sociale, le Professeur Mariatou Koné.

Déclaration

Suite aux récentes déclarations de Monsieur Diaby Issiaka, Président du Collectif des Victimes de Cote d'Ivoire (CVCI) sur les antennes audiovisuelles et la presse écrite, accusant Madame Mariatou Koné, Ministre en charge de la solidarité, de la cohésion sociale et de la lutte contre la pauvreté, d'utiliser les victimes comme un fonds de commerce pour se faire de l'argent, la Plateforme des Associations de Victimes de Cote d'Ivoire (PAVCI) et l'Association des Victimes du Grand Ouest (AVGO), ont jugé utile de faire cette déclaration pour décrier les allégations mensongères de Monsieur Diaby, qui tendent à jeter le discrédit, sur le processus d'indemnisation.

Tout d'abord, la PAVCI et L'AVGO, voudraient remercier le Président de la République, son Excellence Monsieur Alassane Ouattara et son Chef de Gouvernement Monsieur Amadou Gon Coulibaly, pour les efforts consentis en faveur des victimes des crises ivoiriennes.

Nous voulons rappeler à l'opinion nationale et internationale que le processus d'indemnisation, entamée en Aout 2015, sous la direction de la Ministre Mariatou Koné, à l'époque Directrice Générale du Programme National de Cohésion Sociale(PNCS), n'a jamais connu d'arrêt.

A ce jour, l'indemnisation des victimes se poursuit sur l'ensemble du territoire selon les modalités fixées suite à un atelier, tenu les 27, 28 et 29 Septembre 2015 à l'hôtel des parlementaires de Yamoussoukro. Ledit atelier auquel Monsieur Diaby Issiaka a bel et bien pris part.

Aucune œuvre humaine n'est certes parfaite, mais il faut reconnaitre tout de même, les nombreuses actions de la ministre Mariatou Koné depuis que le Chef de l'Etat ivoirien a décidé de transformer cette direction consacrée aux victimes en un ministère.

Plusieurs Nations en Afrique mais aussi en Europe ont connu des guerres et les victimes continuent d'attendre réparation. Nous avons le cas du Kossovo, du Rwanda, de la Sierra Léonne, du Libéria voisin et j'en passe. Ces pays ont bien connu des crises avant nous. Mais l'indemnisation se fait toujours attendre.

En seulement deux années de fonctionnement, le Programme Nationale de Cohésion Sociale a redonné le sourire aux ayants droit de victimes et permis la prise en charge médicale des victimes ayant subi des préjudices corporels. Outre ces réparations individuelles, la grande phase d'indemnisation lancée le 30 Octobre 2017 par la Ministre Mariatou Koné comporte de nouvelles reformes de réparation. Notamment les prises en charge scolaires pour les orphelins du fait des crises et le financement d'Activités Génératrices de Revenus (AGR) au profit des victimes vulnérables.

Pour nous, le bilan est positif. La PAVCI et l'AVGO s'indignent alors des propos de Monsieur Diaby Issiaka, qui tendent à jeter le discrédit sur sept années de planification en faveur des victimes ivoiriennes. Que cachent les agissements de Monsieur Diaby et qui sont ses soutiens politiques ?

Les Victimes de Cote d'Ivoire ont beaucoup souffert pour qu'à nouveau, elles se fassent manipuler par un individu dont le principal but est de faire perdurer la crise afin de se remplir les poches. C'est pourquoi, nous profitons de cette tribune pour interpeller l'Etat de Côte d'Ivoire sur les intentions obscures de Monsieur Diaby, qui vraisemblablement n'augurent rien de bon, vu le climat politique actuel.

Les victimes de Cote d'Ivoire ne sont pas la propriété exclusive de Monsieur Diaby. La PAVCI et l'AVGO le tiendra pour responsable et si possible intenteront une action en justice à son encontre, si ses agissements tendaient à perturbe le processus d'indemnisation. C'est en cela que nous demandons aux responsables de victimes de savoir raison garder en préconisant le bon ton.

A ce titre, la PAVCI et l'AVGO organiserons le 15 MARS prochain à Duékoué, une cérémonie d'hommage au Chef de l'Etat ivoirien, pour ses bienfaits à l'endroit victimes des différentes crises survenues en Côte d'Ivoire. Que Dieu Bénisse la Côte d'Ivoire !

Fait à Abidjan le 09 Février 2019

La PAVCI et l'AVGO

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.