11 Février 2019

Maroc: Feu Ali Skalli Houssaini, une grandeur poétique dont les créations sont toujours dans l'ombre

Feu Ali Skalli Houssaini a constitué une grandeur poétique, marquée par la richesse de la production et sa diversité, dont la majeure partie n'a pas encore été publiée et est toujours conservée sous forme de manuscrits, a indiqué, vendredi à Casablanca, le chercheur et critique Ibrahim Al Soulami.

Lors d'une rencontre rendant hommage à feu Ali Skalli Houssaini, poète auteur des paroles de l'hymne national, organisée à l'occasion de la 25e édition du Salon international du livre et de l'édition (SIEL), M. Al Soulami s'est interrogé sur les raisons pour lesquelles les créations du poète étaient peu connues, indiquant que ces questions restent légitimes face à la richesse de la production et à sa diversité, tant au niveau artistique que linguistique.

Le défunt a montré une grande capacité dans la narration de la poésie, reflétant sa capacité d'écrire et de composer, en plus de la diversité de ses productions, en particulier pour l'enfant, qui réunit théâtre, poésie et hymne. Il a, dans ce sens, fait savoir que le défunt n'a pas reçu toute l'attention qu'il méritait au niveau de la recherche scientifique universitaire, mettant l'accent sur la nécessité de mener un travail de compilation et de publication de ses créations, afin que le public puisse les consulter et les étudier.

Décédé à l'âge de 86 ans, feu Ali Skalli Houssaini était une figure de la littérature et de la poésie. Parmi ses œuvres créatives, l'organisation d'un spectacle artistique qui a connu la participation de 300 jeunes à l'occasion de la célébration de la Fête de la Jeunesse en 1979 et la composition de l'opérette intitulée "De l'obscurité à la lumière" en 1977.

Né à Fès en 1932, le défunt avait remporté en 1982 le Grand Prix du Maroc et reçu, en 1992, le prix international du Roi Fayçal d'Arabie Saoudite en littérature enfantine. Le défunt avait obtenu une licence en littérature à l'Université Al Quaraouiyine avant d'y entamer une carrière d'enseignant.

Feu Skalli El Houssaini avait également occupé de nombreux postes, dont celui de conseiller culturel au sein du ministère des Affaires étrangères, de professeur à la Faculté des lettres et des sciences ou celui d'inspecteur général au ministère de l'Education nationale.

Maroc

L'activité de la CCG totalise plus de 26 MMDH de crédits garantis et octroyés en 2018

L'activité globale de la Caisse centrale de garantie (CCG) a totalisé en 2018 près de 26,6… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.