Ile Maurice: Disparition en mer - Des débris provenant du bateau chaviré retrouvés

11 Février 2019

Plus de 48 heures après la disparition en mer de Warren Wong Tong, 22 ans, les gardes-côtes de Grand- Baie poursuivent leurs recherches, aidés de l'hélicoptère de la police. Mais les conditions météo et la mer démontée rendent cet exercice encore plus difficile. Ce lundi 11 février, les plongeurs de la National Coast Guard ont retrouvé des débris provenant de l'embarcation sur laquelle se trouvaient le jeune homme et son ami, Donovan Bastien.

Warren Wong Tong travaille comme animateur dans un hôtel du Nord. Il était en compagnie de Donovan Bastien, un skipper de 27 ans, lorsque l'embarcation à bord de laquelle ils avaient pris place avait chaviré, en raison d'une grosse vague, à la passe «brizan lasenn», près de l'hôtel Merville, vendredi.

Durant la journée de samedi, l'hélicoptère de la police a effectué deux sorties pour survoler la zone où Warren Wong Tong a disparu. Hier, dimanche 9 février, trois autres vols ont été effectués, tandis que des policiers de la National Coast Guard étaient eux dans des embarcations pour des recherches en mer.

Donovan Bastien, habitant Cap-Malheureux, avait lui pu regagner la côte à la nage. Il avait été sollicité par une compagnie de plaisanciers pour ramener ses bateaux de Pereybère à Grand-Baie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.