Soudan: Le Parlement arabe demande la levée du Soudan de la liste du terrorisme

Le Caire — Lors de sa réunion dimanche au Caire, le Parlement arabe a demandé les États-Unis d'Amérique à retirer le nom du Soudan de la liste des États qui parrainent le terrorisme, figurant chez le Département d'État américain.

Les participants à la session ont exprimé leur pleine solidarité avec le Soudan dans sa juste demande, conformément aux arguments juridiques et aux motifs qui prouvent son droit d'être éliminé de la liste des pays parrainant le terrorisme.

Les chefs des parlementaires arabes, des représentants du Parlement Africain, l'Organisation de la coopération islamique, l'Union interparlementaire, l'Union européenne, les ambassadeurs des États membres au Conseil de sécurité, la Ligue arabe et de nombreuses autres organisations concernées ont assisté à la réunion en présence du Président de l'Assemblée nationale Prof. Ibrahim Ahmed Omar, et M. Osama Faisal, ministre d'état au ministère des Affaires étrangères, M. l'ambassadeur Abdelmahmood Abdel Halim, ambassadeur de la République du Soudan en Egypte et son député permanant auprès de la Ligue Arabe.

Une version originale en Arabe est publiée dans ce site (SUNA).

* Déclaration de solidarité *

* Pour supprimer le nom de la République du Soudan de la liste des États soutenant le terrorisme *

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.