10 Février 2019

Tunisie: Comme un rêve abîmé

Pour son 2e essai, Sahar El Echi opte pour un univers abstrait propre à elle, et singulier certes, mais qui parvient, tout de même à atteindre le récepteur. Objectif, souvent, difficile à atteindre quand on se lance dans l'expérimental qui peut être encaissé, voire vécu ou senti différemment d'un spectateur à un autre.

Le titre du film, traduit en trois langues, donne libre cours à diverses interprétations. Le court métrage est une réalisation indépendante projetée en Vost/Ang, réalisé et filmé à « Dar Eyquem » à Hammamet, lors d'une résidence artistique. La voix off est celle de Nejma Zghidi et la direction artistique a été confiée à Marwen Abouda. Le texte, point fort du film, a été écrit par Sahar El Echi et Ayoub El Mouzaine. Photographe et artiste visuelle également, Sahar El Echi a fignolé les images de son film avec l'aide de Hiba Dhaouadi.

Le film a été projeté lors de la 2e édition du festival « Regards de femmes », consacrée aux œuvres cinématographiques réalisées par des femmes tunisiennes, maghrébines ou issues de la région Mena en octobre 2018. « Entre-deux » a aussi raflé le 3e prix lors du dernier Fifak en août 2018. Le RPM Fest (Boston) l'a retenu pour son édition de février 2019, ainsi que la Sharjah Art Foundation, initiatrice du Sharjah Film Platform (UAE).

Tunisie

Imbroglio autour de diplomates européens arrêtés à la frontière libyenne

En Tunisie, le ministre de la Défense Abdelkrim Zbidi a déclaré mardi que des armes et des… Plus »

Copyright © 2019 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.