Gabon: Ndendé - Le parc animalier attend une bouffée d'oxygène

11 Février 2019

Le parc bovin de Ndendé se trouve à la recherche d'un nouveau souffle. Les bêtes se font rares, la sécurité des animaux est devenue problématique à raison d'un voisinage menaçant

(Gabonews) : Le parc animalier du Secteur agricole du département de la Dola à Ndendé est vieux des années 70. La dernière donation date de la fin des années 80. La SOGADEL a offert 5 vaches en 1989 depuis lors rien à l'horizon. "J'ai demandé au ministre l'apport d'une reproduction mâle et au moins 4 génisses afin de juguler la consanguinité" clarifie le chef du Secteur agricole, Jules Bernard Koumba.

Dans les effectifs, il ne reste qu'environ une soixantaine de bêtes. "Ce troupeau existe à la force du chef" confie un agent en poste. Les quelques animaux en vie dans le parc ne seraient plus en sécurité. Il est difficile de dire avec précision la superficie du parc.

Avec l'agrandissement de la commune de Ndendé, un conflit foncier se dessinerait. Les habitants de la zone de derrière le camp TP violent la concession. Conséquence, les bœufs sortent pour se retrouver dans les maisons mitoyennes. "En pleine nuit, ces bêtes-là viennent jusqu'ici. Cette situation nous dérange" se plaint Joseph N.

Inciter les nationaux dans le domaine de l'élevage devrait contribuer à la diversification de l'économie. Visitant le site qui abrite le parc bovin de Ndendé, le ministre de l'agriculture et de l'élevage en charge du programme Graine, Biendi Maganga Moussavou, le 9 février dernier, s'est rendu compte de l'urgence d'apporter une bouffée d'oxygène. L'élevage se pointe progressivement comme un palliatif au chômage et surtout comme un pan pour fournir aux populations locales de la viande fraiche tout en créant une source de revenu pour les entrepreneurs de l'élevage.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.