Ile Maurice: Narghis Bundhun à la barre

10 Février 2019

Elle préside pour la deuxième fois le Bar Council. Elle a beau être une femme de tête mais elle compte diriger cette instance de manière collégiale. Le but : à réunifier la profession.

Me Bundhun, vous avez été la première femme présidente du Bar Council en l'an 2000 et 19 ans après, vous remettez ça. Quelles sont vos priorités ?

J'ai une idée sur ce que le Council devrait avoir réalisé à la fin de son mandat. Nous devons rechercher la réunification de la profession avec l'interprétation donnée par certains aux amendements apportés au Mauritius Bar Association Act en 2018. Nous aurons à organiser et préparer les suggestions et propositions à faire au comité sur la réforme de la profession légale que présidera Lord Philips; Il y aura sans doute les autres dossiers habituels tel que les litiges entre avocats, les plaintes du public, la représentation de la profession sur d'autres instances.

Nous avons pour mission de veiller à la défense des intérêts de nos confrères et consoeurs et d'assurer qu'ils/elles puissent travailler sereinement et dans les meilleures conditions possibles. Toute décision prise sera collégiale.

Que faites-vous durant votre temps libre et durant les week-ends?

Heuh, du temps libre? Je n'en ai pas beaucoup. En réalité je dois le chercher. La moitié du weekend est consacrée à mes obligations familiales. Je travaille à la préparation de mes dossiers en cours le dimanche matin. Il ne me reste que le dimanche après-midi. C'est soit la plage publique pour un peu de natation ou de la marche dans mon quartier ou encore un bon film, toujours au cinéma.

Parlez-nous de votre famille.

Je suis mariée à Shashi. Nous avons trois enfants Shahrukh, Imaan et E'jaaz. Je suis issue d'une fratrie de dix et j'ai 14 neveux et nièces. Nous sommes une famille très solidaire.

Cuisinez-vous?

Oui, tous les jours !

Gourmande ou gourmet ?

Les deux !

Un péché mignon ?

Du chocolat, sous toutes ses formes.

Pratiquez-vous du sport ? Lesquels ?

Plus jeune, j'en ai fait intensément, surtout le volley- ball et le netball mais avec l'âge et les blessures, je me contente d'un peu de natation et de marche.

Quels livres lisez-vous actuellement

Becoming de Michelle Obama. Mamzelle Rose de Rahim Ibrahimsa. Ce livre me parle tellement du Port-Louis où j'ai vécu. C'est écrit dans un français soutenu.Il y a aussi Rentrée de classes de Laurence Boissier, qu'une amie m'a offert.

Qu'écoutez-vous à la radio ?

J'ai gardé mes habitudes de fac. La radio est constamment allumée et cela dès mon réveil.

Et que regardez-vous à la télévision ?

La télévision est une occupation secondaire, c'est à- dire en même temps que j'y jette un oeil en même temps que je cuisine, mange ou travaille

Quel type de musique écoutez-vous ?

Juste tout (rire).

Pour vous, c'est quoi le bonheur?

Un moment à la plage.

Qu'auriez-vous souhaité réaliser avant de quitter ce monde?

La grande Faucheuse peut passer à tout instant, il faut donc partir sans regret. J'ai eu une vie bien remplie sur tous les plans. Tout ce que j'ai fait pour ma famille, ma profession ou pour mon pays jusqu'à maintenant a été fait par conviction et avec passion.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.