Namibie: Une femme à la tête du comité de normalisation

L'instance dirigeante du football mondial, la FIFA, a officialisé vendredi dernier la création d'un comité de normalisation composé de cinq membres, chargé de superviser l'administration du football de la Namibie jusqu'à la prochaine élection du bureau exécutif.Les membres comité sont composé de la présidente Hilda Basson-Namundjebo, du vice-président Franco Cosmos, et puis les membres Gaby Ahrens, Matti Mwandingi et de Vivienne Katjiuongua.

Basson-Namundjebo est une femme d'affaires renommée, Cosmos, Mwandingi et Katjioungua sont des juristes, tandis qu'Ahrens est le président de la Commission des athlètes de Namibie.

« Aujourd'hui, les membres de ce comité de normalisation sont les patrons du football namibien et ils prépareront et dirigeront le football dans le respect des reglements de la FIFA », a déclaré Veron Mosengo-Omba, directeur du développement de la FIFA pour l'Afrique et les Caraïbes.

«La FIFA a le pouvoir discrétionnaire et le pouvoir de décider qui peut recevoir le mandat. Ils rapportent uniquement à la FIFA », a ajouté Mosengo-Omba.

Le comité de normalisation va organiser les élections futures et aucun de ses membres ne sera éligible. Le comité remplira a jusqu'à ce qu'il ait rempli toutes ses tâches, mais au plus tard le 31 mai 2019.

«Le comité de normalisation est chargé de gérer les affaires quotidiennes de la NFA, mais ils n'auront pas de siège dans la fédération. Ils superviseront la NFA; veiller à ce que les membres de la NFA dont les comités exécutifs sont hors mandat organisent et dirigent les élections pertinentes; et une fois que des élections auront été organisées au niveau des membres, organiser et diriger les élections d'un nouveau comité exécutif de la NFA », a-t-il conclu.

Depuis plusieurs mois, la crise couve au sein de la fédération depuis la destitution du président Frans Mbidi et de son secrétaire général Barry Rukoro. Malgré les nombreuses injonctions de la FIFA pour un retour à la normale, rien n'y fit.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.