11 Février 2019

Cameroun: Présentations des vœux - Les Bazou répondent à l'appel du Roi

Pour la deuxième fois consécutive, Sa Majesté Kemajou Tchoua Vincent, roi des Bazou, a reçu les vœux de nouvel an de son peuple.

C'est une tradition qui va se perpétuer. La deuxième semaine du mois de février de chaque année, est retenue pour cette cérémonie ô combien digne d'intérêt pour le groupement.

Le samedi 10 février 2019, la règle a été respectée. L'esplanade de la cour royale grouillait de monde. Les Rois des Bahouoc, des Bangoulap, de Bamena sont venus exalter la synergie qui anime les monarques du Ndé. Des hautes personnalités étaient présentes. Aux rangs desquelles, le ministre Jean Claude Mbwentchou, désigné à sa grande surprise, conseiller spécial du Roi, doublé de sa fonction de premier ministre du royaume, du sous-préfet de l'arrondissement de Bazou, du Dr Frédéric Djeuhon, ministre des Finances du royaume, de Jules François Famawa la voie et la voix de la jeunesse.

Des communautés Bazou qui sont parties des 4 coins du territoire national. Elles sont venues, elles ont vu, elles ont entendu. « Je participais pour la première fois. Ce que j'ai vu ici aujourd'hui, va me marquer toute la vie. J'ai pris les photos que je vais montrer à ma petite famille à Londres », a déclaré Justin. Il projette venir l'année prochaine avec son épouse et ses enfants. « C'est un moment magique », a-t-il conclut. Dans la même veine, David Tchuinou, président du Codébaz (Comité de Développement du village Bazou) renchérit : « c'est une plate forme où tous les Bazou se retrouvent, pour faire allégeance à notre guide, mais aussi pour réfléchir sur l'avenir du groupement et du royaume. Nous avons retenu des projets dont, leurs réalisations contribueront au rayonnement de notre groupement. Main dans la main, nous y parviendrons. La tâche qui interpelle chacun et tous est immense. Nous sommes dans la trajectoire d'un tournant on ne peut plus décisif ».

Le temps des décisions

SM Tchoua Vincent a félicité le président du Codebaz et pour ce pour l'encourager, du fait de multiples efforts entrepris depuis l'installation de leur bureau en 2017. Le Roi croit dur comme fer que les jalons du développement sont implantés. A l'opposé, il a observé avec beaucoup de déceptions, les « dérives de certains de mes fils, qui ont fait du forum tribune Bazou, un ring de boxe », s'est-il offusqué dans son discours de circonstance. Discours dans lequel, un ensemble de décisions ont été prises, dont les plus saillantes sont : la création d'un magazine spécialisé sur les questions du groupement, l'organisation du festival des arts et de la culture Bazou, dont la première édition va se tenir en 2020, la fermeture des forums WhatsApp et profil Facebook qui alimentent les intriguent. « Il fallait tuer dans l'œuf, des agissements qui étaient destinés à créer la division à Bazou », a argué Barnard Tchami, directeur de cabinet du royaume. Même esprit pour Basile Djeutcham, ministre de la communication du royaume qui mise sur la finesse et l'efficacité. « Nous devons communiquer juste et utile dans l'unique sens de servir l'intérêt général ».

Le Roi a procédé à l'anoblissement de certaines de ses élites en l'occurrence Pierre Ketchali, qui porte désormais les attributs de « Dja Mbeu Mbeu Ngo », littéralement, notable, pilier du village, Madame Pauline Mbiada qui devient « Dja maveun », qui est au dessus de tout autre titre de notabilité. Le rendez-vous a été pris pour l'année prochaine.

Cameroun

Santé publique - L'OMS solidaire au pays

Le Cameroun sera sous les feux de la rampe. Le bureau régional-Afrique de l'Organisation des Nations unies (ONU)… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.