Afrique de l'Ouest: Nettoyage à sec

11 Février 2019

Des enquêteurs de la police, de la gendarmerie et de la douane ainsi que des magistrats bénéficient depuis lundi d'une formation assurée par le Groupe intergouvernemental d'action contre le blanchiment d'argent en Afrique de l'ouest (GIABA), qui dépend de la Cédéao.

Cette structure bénéficie de l'appui financier de l'Union européenne. Des sessions de cette nature sont organisées régulièrement.

Le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme constituent une préoccupation pour les pays africains ou les transactions échappent le plus souvent aux circuits bancaires traditionnels.

'Je dois réaffirmer le ferme engagement de l'Union européenne en faveur de la bonne gouvernance, de la transparence, de la lutte contre la corruption, le blanchiment d'argent et le terrorisme' a déclaré à l'ouverture de la session Christina Martins-Barreira, la représentante de l'UE au Togo.

Pour la diplomate, le blanchiment d'argent est une menace grave qui pèse non seulement sur le développement mais aussi sur l'Etat de droit et sur la sécurité'.

Le gouvernement togolais a mis en place un dispositif robuste de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.

Au-delà de l'incrimination de ces actes, une cellule de renseignement financier a été créée, les institutions déjà existantes ont reçu de nouvelles missions et une panoplie de mesures préventives impliquant les institutions financières ainsi que les entreprises et professions non financières désignées a été adoptée.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.