Tunisie: Naceur Bédoui (ancien gardien de but) - «Il est temps de faire le grand ménage »

11 Février 2019

A ses responsables d'établir une stratégie claire et de restructurer l'administration du club de sorte que l'équipe senior de football, la vitrine du club, soit encadrée au quotidien en ne laissant rien au hasard.

Outre l'encadrement au quotidien, il est impératif d'opérer une grande lessive. Il faut se rendre à l'évidence : certains joueurs n'ont plus leur place dans l'équipe et il est temps d'arrêter d'aligner les joueurs par sentiment d'appartenance. Ce n'est pas parce qu'un footballeur est un enfant du club ou parce qu'il a beaucoup donné à l'équipe par le passé qu'on doit le faire jouer par pure courtoisie.

C'est que dans le football professionnel, il n'y a pas lieu d'agir par courtoisie, il ne devrait pas y avoir de place aux sentiments. Dans l'effectif actuel, certains joueurs n'ont plus leur place. Mais on les fait encore jouer quand même pour les raisons que je viens de citer.

Si les dirigeants clubistes veulent sauver leur équipe, ils doivent faire des choix rationnels, sans faire de place aux sentiments, ni en ayant recours à un discours populiste.

Il est temps aussi de couper avec la fameuse idée « les hommes du club ». Les premiers à prendre leurs responsabilités sont les dirigeants exécutifs. Ils ont un rôle direct à assumer dans la réhabilitation du club qui est toujours possible, à condition qu'une stratégie claire sur le moyen et le long terme soit établie. Quant aux anciens dirigeants, ils ont un rôle à jouer au sein du Comité des sages, mais surtout en créant un comité de soutien. Les finances, c'est l'élément fondamental qui manque le plus au Club Africain aujourd'hui.

Pour conclure, il est temps de faire le grand ménage au Club Africain. C'est que bon nombre de joueurs n'ont plus leur place dans l'effectif clubiste et le temps est venu de faire le tri. Je tiens à dire que le problème d'effectif n'a rien à avoir avec la sanction de l'interdiction des recrutements. L'été dernier, le Club Africain a effectué 13 recrutements et le directeur sportif de l'époque, Soufiène Hidoussi, affirmait penser à des doublures dans tous les postes. Or, aucun recrutement n'a réussi. Le casting était tout simplement mauvais.

Dernière remarque : le Club Africain a besoin d'un entraîneur de grande envergure s'il veut rebondir. C'est la condition essentielle pour la réhabilitation de l'équipe ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Tunisie

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.