11 Février 2019

Tunisie: Mongi Ben Brahim, (ancien joueur professionnel international) - «Le salut du CA restera la formation»

Porter le maillot du CA ou l'entraîner a, de tout temps, été un grand honneur et une fierté, tellement le club de Bab Jedid est une icône de la vie footballistique en Tunisie. Et de ce fait, la responsabilité des joueurs et de l'entraîneur est toujours immense pour honorer comme il se doit les engagements moralement et professionnel dus au CA.

A mon avis, une vraie refonte est immédiatement due par tous les amoureux du Club Africain, particulièrement les responsables (anciens et nouveaux), les hommes d'affaires et les supporters.

Il faut se réunir autour d'une table pour décortiquer tous les maux de leur association, en vue de leur prescrire les remèdes adéquats sans autre retard. Désigner un manager général à la tête d'anciens joueurs patentés en le dotant d'importantes prérogatives est le début de la solution, à mon humble avis.

Il est vrai que renforcer les rangs de l'équipe fanion relève (actuellement) de l'impossible, en raison de la sanction se rapportant au recrutement, mais à moyen et à long termes, des solutions existent sans le moindre équivoque.

Dorénavant il faut optimiser au maximum les recrutements internes. Les derniers en date, qui n'ont rien apporté au club, ont été ratés car ils étaient baclés.

Le Club Africain, qui a été toujours une prestigieuse école de formation ayant enfanté des générations de grands joueurs, doit renouer avec ce créneau porteur qui lui a donné de grandes satisfactions, par le passé...»

Tunisie

A l'issue d'une rencontre avec Macron, Chahed assure que les relations tuniso-françaises sont sur la bonne voie

- « Les relations tuniso-françaises sont sur la bonne voie, à la faveur du doublement des… Plus »

Copyright © 2019 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.