Cote d'Ivoire: L'État vise 1429 milliards de FCFA pour les caisses du trésor public

La Côte d'Ivoire sera très active sur les marchés financiers cette année, comme l'année dernière. D'après les chiffres communiqués lors du séminaire «Bilan 2018 et perspectives 2019» de la Direction générale du Trésor et de la comptabilité publique, qui s'est déroulé en fin de semaine dernière, les besoins ont été évalués.

Au cours de l'année 2019, le Trésor ivoirien devra rechercher sur les marchés capitaux la bagatelle de 1 429 milliards de francs CFA pour un besoin de financement global de 2416,9 milliards de FCFA. Le pays compte sur son tableau de chasse performer de 2018 pour réussir ce nouveau challenge.

Atouts d'une signature crédible

Selon les chiffres du Trésor public, l'an dernier la Côte d'Ivoire a réussi à mobiliser une enveloppe de 1581,4 milliards de francs CFA sur les marchés sous-régional et international sur un objectif prévisionnel de 1 526,1 milliards, soit 104% de taux de réalisation.

«Nous n'avons pas le droit de nous arrêter en si bon chemin. Nous devons continuer de travailler dans le sens de l'amélioration de la qualité de nos prestations, en adaptant constamment nos pratiques aux standards modernes de gestion», a déclaré Assahoré Konan Jacques, directeur général du Trésor.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Confidentiel Afrique

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.