Cote d'Ivoire/Afrique du Sud: CAF CL - Veillée d'arme à Abidjan

L'ASEC MIMOSAS doit absolument prendre les trois points, ce mardi, à l'occasion de la 4e journée face à Mamelodi Sundowns. Les Ivoiriens qui accueillent les Sud-Africains dans leur antre du stade Félix Houphouët-Boigny ont une forte pression.

Dans la configuration actuelle de la poule A, Mamelodi Sundowns se positionne comme l'adversaire direct l'ASEC pour la 2e place qualificative du groupe.

Les Marocains du Wydad qui reçoivent les Nigérians de Lobi Stars Football Club sont presque assurés de terminer en tête de la poule. Une seule alternative donc pour L'ASEC MIMOSAS, la victoire.

Prendre les trois points pour revenir à la hauteur des Sud-Africains, mais également l'emporter largement pour ne pas être surpris dans le décompte final. Puisqu'en cas d'égalité de points, c'est la différence de but particulière qui prime.

Sundowns s'étant imposé (3-1) à l'aller, les joueurs de l'entraîneur Amani Yao César Lambert ont donc intérêt à faire le plein de buts à domicile.

« Nous sommes conscients de notre situation. La Ligue des champions est l'une de nos priorités et nous allons mettre tout en œuvre pour rester dans la course », confiait le coach des Ivoiriens.

Dans leur jardin du stade Félix Houphouët- Boigny et devant leurs supporters, cette mission est possible pour les champions de Côte d'Ivoire. L'ASEC semble-t-il, a tiré les leçons du match aller et veut présenter un autre visage ce mardi.

Sur le plan offensif, Amed Touré, le buteur maison débarrassé des pépins physiques devrait être associé à son jeune compatriote (burkinabè), Tapsoba Abdoul. Amed a retrouvé son instinct de « tueur » en championnat national.

Face à l'Asi d'Abengourou, lors de la 15e journée en retard de la Ligue 1, il a fait parler son adresse devant le but adverse. L'entraîneur Amani Yao compte aussi s'appuyer sur l'une de ses recrues, Keumian Guy Venance, désormais opérationnel.

Dans l'entrejeu, le retour de l'inusable Diarrassouba Daouda devrait apporter de la fraîcheur. Les champions ivoiriens pourraient également récupérer le latéral droit burkinabè, Patrick Malo, absent au match aller.

En somme, il revient à l'entraîneur de composer la meilleure équipe possible et d'opter pour le meilleur dispositif tactique afin de contrer l'équipe sud-africaine.

Au match aller, le jeu en mouvement et la rapidité des joueurs de Pitso Mosimane avaient fini par désarçonner la défense ivoirienne, qui a commis plusieurs erreurs.

Pour éviter le piège sud-africain, Diomandé Hervé, le capitaine et ses coéquipiers doivent empêcher leur adversaire d'avoir l'emprise sur le milieu de terrain.

Contrairement au match aller, Mamelodi va densifier son entre-jeu et sa défense et opérer par des contres avec ses joueurs rapides. « S'ils tentent de s'imposer à nous dans le jeu, nous pourrons utiliser cela à notre avantage, en jouant les contres.

Nous devons juste les tenir dans les 20 à 30 premières minutes et on verra comment se passera le match », a déclaré Anthony Laffor, le milieu offensif libérien de Mamelodi. Une rencontre à hauts risques pour les Ivoiriens qui devront redoubler de vigilance.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: CAF

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.