Madagascar: Judo / Grand Slam de Paris - Les représentants malgaches éliminés par ippon

La route pour Tokyo est encore longue pour les combattants malgaches. Les judokas malgaches engagés dans le Grand Slam 2018 de Paris-Bercy ont été précocement éliminés de cette prestigieuse compétition internationale organisée les 9 et 10 février à l'AccorHôtel.

Les frères Andriamanoelin qui ont ouvert le bal samedi, n'ont pas fait long feu. John Major chez les moins de 60 kg a subi la loi du Tchèque David Pulkrabek par ippon. Kevin Ramanoelina dans la catégorie des moins de 66 kg habitué des grandes compétitions internationales a été battu par le Russe, Aram Grigoryan. Il a tenu juste 1mn 25s avant de céder par ippon. Kevin a bénéficié d'un stage au Japon en 2018. Tatiana Andrianaivoravelona engagée chez les moins de 48 kg dames est sortie de la compétition, suite à sa défaite contre Leyla Aliyeva d'Azeirbaijan.

Dimanche c'était au tour de Royal Rakotoarivony (-81 kg) de faire son entrée en lice et de subir le même sort que ses coéquipiers, en s'inclinant au premier tour face à l'Islandais Sveinjorn Iura. Brenda Andriantiana n'a pas été plus chanceuse face à l'Allemande, Amélie Stoll. Tous deux ont été éliminés par ippon. Malgré leur élimination précoce, les judokas algériens conservent intactes leurs chances de qualification aux JO de 2020. Ils seront obligés de réussir un bon parcours aux prochains championnats d'Afrique, prévus à Cape Town, aux Jeux Africains au Maroc et les Championnats du monde au Japon.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.