Cote d'Ivoire: Projet d'appui à la modernisation du transport routier - 5000 acteurs bientôt en formation

12 Février 2019

3500 conducteurs routiers et 1500 chefs d'entreprise de transport bénéficieront de formation adéquate dans le cadre du Projet d'appui à la modernisation du secteur du transport (Pamoset). Lancé jeudi dernier à Vridi, ce projet entend améliorer l'efficience et la sécurité des services de transport en Côte d'Ivoire.

Représentant le ministre des Transports à cette cérémonie de lancement, Koffi Kumassi a indiqué qu'en initiant ce projet avec l'appui de la Banque mondiale, le gouvernement veut permettre au transport routier de jouer efficacement son rôle.

D'une part, par la formation des acteurs du secteur en vue de leur professionnalisation, et d'autre part, pour remédier aux conditions de validation et de délivrance du permis de conduire en vue de lutter contre les accidents de la route.

« Il apparaît nécessaire pour les entreprises de transport et les conducteurs d'adhérer à ce projet qui s'inscrit dans la modernisation du secteur des transports », a-t-il souligné.

A cet effet, il sera délivré un certificat d'aptitude de conducteur routier (Cacr) pour les conducteurs et une attestation de capacité professionnelle (Acp) pour les chefs d'entreprise. A en croire Koffi Kumassi, ces documents seront désormais obligatoires à toute personne voulant exercer dans le secteur.

Au-delà de la formation, le Pamoset prend également en compte la mise en place d'un système de renouvellement du parc de camion lourd de transport de marchandises, d'un schéma de renouvellement du parc des camions usagers.

Le renforcement des capacités du Fonds de développement du transport routier et le renforcement des capacités de l'Office de la sécurité routière et la surveillance de la sécurité routière sur le corridor Abidjan-Ouagadougou font aussi partie de ce projet.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.