Cote d'Ivoire: Ligue 1/16eme journée - De chaudes empoignades en perspective

12 Février 2019

Le week-end sera rythmé par la 16ème journée de la Ligue 1. A l'exception du match WAC-Asec Mimosas décalé au 20 février prochain, les six autres rencontres se dérouleront ce samedi 9 et dimanche 10 février.

Des oppositions importantes de part et d'autre après une 15ème journée qui a redistribué les cartes. Le leader attendu dans le Gontougo Rien ne résiste à l'assaut des Militaires en ce moment en Ligue 1. Même la trêve n'a pas eu d'effet sur la volonté de la SOA (34 points) de soumettre tous ses adversaires.

En déplacement à Bondoukou, l'entraîneur Aka Jean-Baptiste et ses soldats visent une 12ème victoire en championnat.

Une mission que se chargera de porter, à nouveau, l'artificier maison Arouna Bolagbenti (8 réalisations). En face, l'AS Tanda (21 points) voudra renouer avec le succès sur ses installations du stade Ali Timité.

Cloitrées à la 7ème place, les Etoiles du Zanzan se verraient encore plus haut en cas de succès. Et Kessié Gervais n'entend pas laisser échapper cette opportunité surtout après la raclée reçue, le week-end dernier, avec la défaite contre le Racing Club d'Abidjan (1-3).

Le FC San Pedro sous pression Face à l'USC Bassam (17 points), ce samedi, en début de soirée, le FC San Pedro (27 points) aura un seul objectif.

Gagner et échapper au retour en force du Racing et de Bouaké FC. Confortablement assis dans le fauteuil de dauphin, il y a seulement deux journées, les Pétrussiens ne sont plus à l'abri.

Ils sont même vulnérables pas pour les Lions du Racing mais aussi pour les hommes du Gbèkè et l'Asec Mimosas depuis la défaite devant l'AFAD (1-0).

Le capitaine Ousmane Ouattara et ses camarades n'ont pas droit à l'erreur. Face aux Insulaires, ils doivent non seulement montrer que la défaite face aux Académiciens est non seulement une erreur de parcours mais qu'ils savent se faire respecter.

Mais face à une équipe bassamoise qui reste sur deux défaites consécutives, la partie ne sera pas aisée. Boudo Mory et ses hommes veulent se relancer.

Et pour casser cette série noire de deux matchs sans succès, l'entraîneur de l'USC Bassam pourrait confier le sort de son équipe à Abdoulaye Koné, auteur de 7 buts. Le Sporting veut éviter la crise Le Sporting (19 points) a du mal à faire la transition avec l'élection de son président à la mairie de Gagnoa.

Depuis sa victoire de la 11ème journée contre l'USC Bassam (1-0), la formation de la capitale du Goh n'a plus connu le goût du succès.

Avant d'accueillir l'AFAD (22 points), ce samedi au stade Biaka Boda, le Sporting Club reste sur quatre défaites consécutives concédées respectivement devant Bouaké FC (1-0), le FC San Pedro (2-0), la SOA (2-1) et le WAC (3-0). Au risque de plonger dans une crise de résultats, Oussou Israël et ses garçons se doivent de relever la tête, cet après-midi, devant leur public.

Ce qui serait également la première victoire du président intérimaire, Keïta Fadel. L'ancien attaquant de l'Africa Sports a été nommé par le président élu, le maire Yssouf Diabaté, pour conduire l'équipe jusqu'en fin de saison. Malgré une place de 8ème au classement, la formation du Fromager a une belle carte à jouer face à l'AFAD qui vise le podium.

Le Racing peut condamner encore plus Moossou Revenu à seulement deux longueurs de la 2ème place détenue par le FC San Pedro, le Racing Club d'Abidjan (25 points) nourrit de nouvelles ambitions.

Les garçons de l'entraîneur Diabaté Bassiriki sont conscients qu'un succès face à Moossou FC, cet après-midi, pourrait les rapprocher d'une place africaine en cas de contre-performance des Portuaires. Djakaridja Gillardinho, le remplaçant tout trouvé du buteur Zoumana Koné parti à Niort (France), et ses camarades devront tout donner pour ne pas avoir à regretter.

Face à une équipe de Moossou sans âme et lanterne rouge (8 points), les Lions pourraient donc signer un 8ème succès en championnat.

Ce qui leur conférerait un solide statut de solide prétendant au titre. Et à défaut des places africaines. Mais les Héritiers du Trône qui restent sur deux défaites et un nul sur leurs trois dernières sorties voudront bien s'offrir une troisième victoire de la saison.

Et si possible entamer leur opération maintien. Mission confiée d'ailleurs au pompier Gnakala Yaci. Bouaké FC vise le podium La formation de LYS FC Sassandra (18 points) n'a plus perdu depuis la 13ème journée.

Sur les trois derniers matchs, les Limanes revendiquent deux victoires et un nul. Une performance que les poulains de Fofana Sékou entendent rééditer, ce dimanche, au stade Biaka Boda, face à Bouaké FC pour s'éloigner encore plus de la zone de relégation. Un objectif qui contraste avec celui de son adversaire, Bouaké FC (24 points).

A Gagnoa, les hommes du président Issa Diabaté Dabawoulé savent qu'ils ont une très belle carte à jouer. Un succès les propulserait sur le podium en cas d'échec du FC San Pedro et du Racing.

L'ASI veut accentuer la crise Actuellement la maison vert et rouge est en ébullition. Le PCA du club, Vagba Alexis, est contesté par la majorité du Conseil d'administration qui lui reprocherait sa gestion opaque.

Dans le même temps, des voix se font de plus en plus pressante pour exiger le départ de Vagba. Parmi celle-ci, l'ancien joueur du club Eric Babou. Ce dernier ne cache pas son intention de reprendre le club et de lui redonner un nouveau souffle.

C'est donc dans cette situation instable que l'Africa (17 points) accueille, dimanche, au Champroux, l'ASI d'Abengourou. Surpris déjà par les Limanes de Sassandra lors de la 15ème journée, les Oyés vivent une crise administrative.

Et Vagba ne pourra compter que sur une victoire de ses garçons face aux Princes de l'Indénié pour se donner un sursis.

Premier non relégable à 5 unités du WAC, le club plongerait dans une crise de résultat en cas de contre-performance. Et l'ASI d'Abengourou (18 points) ne serait pas contre. Les Princes ne sont pas épargnés par la zone rouge et un succès face aux vert et rouge sera plus que salvateur.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.