Afrique: Terrorisme/Lutte - Appel aux Etats africains à la combinaison des efforts

Addis-Abeba — Le commissaire de l'Union africaine pour la Paix et la Sécurité, Smaïl Chergui, a appelé lundi à la combinaison des efforts politiques et économiques pour lutter contre les "causes profondes" du terrorisme notamment dans la région du Sahel, soulignant qu'"il ne faut pas se limiter uniquement à une réponse militaire et sécuritaire".

S'exprimant lors d'une conférence de presse, tenue en marge des travaux du 32ème sommet de l'UA à Addis-Abeba, M. Chergui a déploré à l'occasion la "progression du terrorisme" dans le Sahel et appelé "à combiner la réponse sécuritaire à une lutte contre ses causes profondes, notamment économiques et politiques".

Citant particulièrement le cas du Burkina Faso, confronté "presque quotidiennement à des attaques criminelles et terroristes", le commissaire de l'UA pour la Paix et la Sécurité a relevé que "les mouvements terroristes se multiplient, s'acharnent sur les populations civiles et les institutions de ces pays".

A ce propos, il a fait remarquer que "le Sahel connaît une situation sans précédent en matière de défi sécuritaire".

Evoquant les discussions tenues au sein de l'assemblée de l'UA à ce sujet, M. Chergui a indiqué que les Etats africains se sont mis d'accords sur "le fait qu'il faut concentrer les efforts sur l'apport d'une réponse complète à ce phénomène".

"Il ne faut pas uniquement une réponse militaire et sécuritaire, il faut aussi s'assurer que personne n'est laissé pour compte en terme de développement, d'engagement politique et de justice", a-t-il fait savoir, assurant en outre qu'il faut "donner des emplois aux jeunes quand c'estpossible".

M.Chergui a regretté, par ailleurs, les difficultés de financement auxquelles fait face la force G5 Sahel (Burkina, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad), précisant que "les troupes sont déjà prêtes, mais ce sont les équipements qui manquent".

Les déclarations de M. Chergui interviennent après l'engagement pris par le nouveau président en exercice de l'UA, le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, qui a appelé dimanche lors de sa prise de fonctions à lutter contre les "causes" du terrorisme.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.