Afrique: Les premières dames étendent leur action au-delà du VIH-SIDA

L'association des épouses des chefs d'Etat du continent militera désormais en faveur du développement. Un changement à la mesure de nouveaux objectifs.

L'Organisation des premières dames d'Afrique pour la lutte contre le VIH-sida devient l'Organisation des premières dames d'Afrique pour le développement. Un nouveau logo a été dévoilé, lors de la 22e assemblée générale de la fédération tenue en marge du 32e sommet des chefs d'Etat, à Addis-Abeba, en Ethiopie.

Ce changement devrait contribuer à étendre le champ d'actions de l'institution au-delà du VIH-sida. L'organisation est actuellement dirigée par l'épouse du chef de l'Etat du Burkina Faso, Adjoavi Sika Kabore, avec son homologue kényane, Margaret Kenyatta, comme vice-présidente.

Les premières dames se rencontrent toujours en marge des sommets de l'Union africaine et aussi chaque fois que les chefs d'Etat se rassemblent généralement pour le travail. L'année dernière, par exemple, elles se sont rencontrées à Beijing, en Chine, lors du sommet du Focac, et à New-York lors de l'assemblée générale des Nations unies en septembre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.