Afrique: La FIFA, la CAF et l'Union africaine signent un protocole d'accord historique sur l'éducation, la lutte contre la corruption et la sécurité

À l'issue de la 32ème Assemblée ordinaire de l'Union africaine (UA) qui s'est tenue le 10 février à Addis-Abeba, en Éthiopie, la FIFA a signé le lundi 11 février un protocole d'accord historique avec la Confédération africaine de football (CAF) et l'Union africaine.

Signé par le Président de la FIFA Gianni Infantino, le Président de la Commission de l'Union africaine Moussa Faki et le Président de la Confédération africaine de football (CAF) Ahmad Ahmad, ce protocole d'accord verra la FIFA, l'UA et la CAF appliquer des stratégies et programmes communs axés sur l'éducation, la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption, ainsi que la sûreté et la sécurité lors des matches de football.

Dans le cadre de ce nouveau protocole d'accord, la FIFA, la CAF et l'UA uniront leurs forces pour soutenir l'éducation par le football pour tous les écoliers de tous les pays membres de l'UA, ce qui inclura également le développement et la formation des enseignants. Il s'agira notamment de mettre en œuvre le nouveau programme Football for Schools de la FIFA, qui prévoit la distribution de 11 millions de ballons dans autant d'écoles que possible à travers le monde, tout en contribuant au développement des aptitudes à la vie quotidienne des enfants par la promotion des valeurs fondamentales du football.

La FIFA a alloué un budget de 100 millions USD au programme Football for Schools au cours du prochain cycle de quatre ans et des projets pilotes vont bientôt démarrer en Mauritanie, au Botswana et au Rwanda.

Le deuxième pilier de l'accord signé aujourd'hui visera à promouvoir la sûreté et la sécurité lors des matches de football. La FIFA utilisera sa vaste expertise dans ce domaine et travaillera en coopération avec les parties prenantes - publiques et privées - concernées. La collaboration se concentrera sur le renforcement des capacités au niveau législatif, sur l'élaboration de mesures et le développement d'interventions en matière de gestion de la sécurité et de la sûreté dans les stades, ainsi que sur l'échange des meilleures pratiques entre les pays de l'UA.

Enfin, les trois organisations ont convenu de collaborer à la promotion de la bonne gouvernance et de la lutte contre la corruption dans le sport, notamment par des actions conjointes telles que des ateliers et des campagnes de sensibilisation à la manipulation des matches et autres formes de pratiques malhonnêtes dans le football. En outre, des actions conjointes sont envisagées pour promouvoir la bonne gouvernance parmi les associations membres de la FIFA dans la région de l'UA avec des principes essentiels tels que la démocratie, l'égalité des sexes, l'implication des parties prenantes, la transparence, la responsabilité, la solidarité et l'équilibre des pouvoirs.

Hier, le Président de la FIFA, Gianni Infantino, a commenté en ces termes la signature du protocole d'accord lors de son discours devant les chefs d'État africains lors de l'Assemblée ordinaire de l'Union africaine : "Je pense que le football peut être utilisé comme un outil de positivité et de création d'opportunités. J'ai hâte de signer demain un accord historique avec l'Union africaine et la CAF qui nous permettra de travailler main dans la main pour promouvoir l'éducation, la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption, ainsi que la sûreté et la sécurité. Je suis impatient de donner le coup d'envoi de nos initiatives communes et de voir l'impact fort que nos activités auront sur la vie de nombreuses personnes à travers toute l'Afrique".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: FIFA

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.