Afrique: Transfert de technologies - La BAD et la Corée du Sud en voie de créer un centre de recherche et de formation des drones

Dans la vision de booster les intelligences des pays africains vers le développement et ouvrir la voie à la quatrième révolution industrielle, Séoul a annoncé, le week-end dernier, sa disponibilité de coopérer étroitement avec l'Afrique.

L'annonce faite sera entérinée par la signature d'un partenariat entre la Corée du Sud et la Banque africaine de développement (BAD). En effet, selon le responsable de la division stratégie mondiale du Green technology center, Hung Ju Kim, la vision est d'intensifier la politique de transfert de technologies pour la promotion d'un développement meilleur de l'Afrique. C'est dans cette idée que la Corée du Sud est prête à nouer un partenariat gagnant-gagnant avec une institution africaine, telle que la BAD.

Justifiant l'intérêt de cette coopération qu'il juge de potentiel et immense, le président de la BAD, Akinwumi Adesina, a reconnu que le potentiel de coopération est immense ainsi que les opportunités de projets créateurs d'emplois. Car, en dehors du choix porté sur l'agriculture, il y aura aussi la gestion intelligente des transports urbains et bien d'autres opportunités d'affaires. « Il faut étudier la mise en place d'un partenariat stratégique avec la Corée. Un partenariat qui puisse déboucher sur la création d'un centre de recherche et de formation africano-coréen sur les drones, ouvrant la voie à la quatrième révolution industrielle de l'Afrique », a déclaré l'un des responsables de la BAD, avant d'ajouter que l'expertise coréenne peut apporter une valeur ajoutée et une solution concrète pragmatique à toute une série de besoins technologiques importants du continent. La BAD pourrait ainsi jouer un rôle majeur, en identifiant et en facilitant des projets viables à même d'augmenter la coopération technologique entre l'Afrique et la Corée.

« La BAD a, d'ailleurs, lancé une coopération avec la ville de Busan et le Busan Techno Park grâce à un financement du fonds de coopération Corée-Afrique. Un projet pilote d'utilisation des drones pour la collecte et l'analyse de données au service du développement de l'agriculture en Tunisie », a conclu le responsable de cette banque, en ajoutant que son institution était déterminée à développer l'utilisation de drones au service de l'agriculture en Afrique pour aller demain vers la sécurité alimentaire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.