Angola: La Sodiam réalise plus de 1 milliard de dollars de recettes brutes

Luanda — La société de commercialisation de diamants d'Angola (Sodiam) a vendu en 2018 un total de 8. 408 687, 87 carats, générant un revenu brut d'un milliard 223 millions 725 mille 185,45 dollars, a informé mardi, à Luanda, son administrateur chargé des finances et du marché artisanal.

Dans des déclarations à la presse en marge d'une "présentation sur le marché", Fernando Amaral a précisé que ce montant reflétait le total global pour l'année dernière.

Le président de la Sodiam, une entreprise publique angolaise spécialisée dans l'achat et la vente de diamants produits dans le pays, a dit que par rapport à 2017, il y avait eu une réduction de volume, commercialisé de l'ordre de 10%, et une croissance des revenus d'environ 11%.

Fernando Amaral a indiqué qu'au cours de cette période, un volume de 2 508 220,59 carats (deux milliards cinq cent huit millions deux cent vingt mille cinquante neuf centimes) avait été vendu au quatrième trimestre de 2018.

Ce chiffre correspond à une augmentation d'environ 2% par rapport au quatrième trimestre de 2017. Sur cette production, 2 287 002,81 carats (891,2%) Kimberly et 221 217,78 carats (8,8%) d'origine alluviale.

L'administrateur pour le secteur de finances et marché artisanal de cette entreprise filiale de l'Endiama a ajouté que le prix moyen total pour la période analysée s'établissait à 151,92 dollars par carat, soit une augmentation de 26% par rapport à la même période en 2017.

Les diamants commercialisés au cours de la période considérée ont été extraits principalement dans les provinces de Lunda Sul (89,2%) et de Lunda Norte (10,8%), impliquant les sociétés Sodiam, Sociedade Mineira de Luó, Chitololo, Cuango, Luana, Camutwé, Lulo, Luminas et Luari Cambange.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.