Angola: L'ambassadeur de la Chine annonce de nouveaux investissements au pays

Luanda — L'ambassadeur sortant de la Chine en Angola, Cui Aimin, a annoncé mardi que son pays souhaitait promouvoir un nouveau cycle d'investissements destiné à soutenir le développement économique et social du partenaire africain.

Cui Aimin s'adressait à la presse après avoir adressé ses salutations d'adieu au Président de la République, João Lourenço, à la fin de la mission diplomatique qui a débutée en septembre 2015.

Il a considéré comme priorités la coopération avec l'Angola l'augmentation des investissements dans les secteurs de l'agriculture et de l'industrie.

Le diplomate chinois a indiqué que le financement d'environ 2 millions de dollars annoncé lors de la visite d'Etat du Président João Lourenço en Chine en octobre dernier est subordonné à la conception de nouveaux projets de développement.

Il a rappelé que les accords conclus établissent, outre le financement, des projets d'assistance technique.

Cui Aimin a déclaré avoir été témoin de phases difficiles de l'économie angolaise au cours de son mandat, mais qu'actuellement, elle est "en train de se rétablir ... de mieux en mieux".

Il estime qu'il reste encore beaucoup à faire et que la coopération entre les deux pays est durable.

Les chiffres montrent que l'Angola a été l'un des principaux bénéficiaires des investissements de la Chine ces dernières années.

La dette du pays est payée par le pétrole, en raison de l'intérêt de la Chine à diversifier son accès aux matières premières telles que le pétrole brut.

En 2017, 43% des exportations angolaises ont été destinées à la Chine, qui est devenue la troisième destination des exportations angolaises, après la Russie et l'Arabie saoudite.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.