12 Février 2019

Afrique: Ligue des Champions - Pamphile Mihayo - « Attention au lion blessé... »

Le TP Mazembe joue le Club Africain ce mardi dans le cadre de la 4ème journée de la Ligue des Champions.

L'on rappelle qu'à la troisième journée, Mazembe avait renvoyé Club africain aux études, dans son stade de la commune de Kamalondo, à Lubumbashi, avec un score fleuve de huit buts à zéro. Cette défaite catastrophique, la première de l'histoire du Club africain, a coûté à l'entraîneur Chiheb Elili, viré au profit du technicien français, Victor Zvunka. Les Clubistes sont tenus de laver l'affront subi à Lubumbashi face au TP Mazembe (0-8). Auront-ils les ressources mentales nécessaires pour y parvenir et prendre leur revanche ?

Les Corbeaux en confiance, serein, galvanisés par l'exploit historique réussi face aux tunisiens, semblent avoir plus la maîtrise de la situation que leurs adversaires de ce soir, même si le match se joue au pays de Mohammed Beji Caïd.

« J'ai longuement échangé avec mes joueurs sur l'attitude à adopter ce mardi soir. Comme nous l'avions fait pour le match aller, le travail a été pris très au sérieux. Avec du respect pour le Club Africain. Attention au lion blessé... Nous sommes à Tunis pour disputer un match appliqué où il nous faut une bonne organisation défensive et de bons enchaînements. Une partie importante pour les deux équipes, à nous de tirer notre épingle du jeu. Quant à l'attitude tactique à adopter, notre jeu sera alternatif. Nous ne jouerons pas avec un bloc défensif trop bas, » a confié Pamphile Mihayo, sur le site officiel du TP Mazembe.

Afrique

L'Association Panafricaine des Acteurs de l'Assainissement lancée

Les opérateurs africains de vidange des latrines et fosses septiques ont décidé d'unir leurs forces… Plus »

Copyright © 2019 Africa Top Sports. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.