Angola: Le rendement douanier du pays augmente de 43% en 2018

Luanda — Les recettes douanières pour 2018 se sont élevées à quatre cent 51 milliards, 703 millions et cent soixante-treize mille kwanzas (451 703 173 656), soit une augmentation de 43,8% par rapport à l'année dernière, a inform+e mardi l'administrateur de l'AGT, José Dinis Dungo.

Le responsable de l'Agence générale des impôts a avancé ces données, à Luanda, a l'ouverture d'une réunion tripartite entre les administrations des douanes des républiques d'Angola, de la République démocratique du Congo (RDC) et de la Zambie, toutes membres de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC). . Selon l'administrateur, ces chiffres sont le résultat du travail effectué dans les 79 frontières terrestres que l'AGT a sous sa tutelle et dans les 36 délégations douanières des 18 provinces du pays, supervisées par 3.800 travailleurs.

Compte tenu du volume croissant des échanges entre les pays africains, José Dinis Dungo estime qu'il est impérieux de partager les expériences et initiatives visant à renforcer la collaboration aux postes frontières communs avec de nouvelles infrastructures. "(...) Il est important d'améliorer la connexion des systèmes informatiques, d'effectuer des patrouilles et de parvenir ainsi à un recouvrement plus élevé des droits de douane et autres impositions grâce à une coopération étroite entre les administrations des douanes", a-t-il défendu.

La rencontre, qui se déroule jusqu'au 15 de ce mois, a été marquée par l'absence de la République démocratique du Congo le premier jour.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.