12 Février 2019

Liberia: RSF dénonce l'acharnement contre la radio privée Roots FM

communiqué de presse

La radio privée Roots FM fait l'objet d'une nouvelle attaque au cours de laquelle son matériel a été emporté. Reporters sans frontières (RSF) dénonce un acharnement et une entrave à la liberté d'informer.

Des individus armés ont cambriolé le siège de la radio privée Roots FM, hostile au président George Weah, dans la nuit du 10 au 11 février 2019, emportant deux de ses émetteurs.

La radio, qui n'émet plus, a subi deux attaques en mois deux semaines. Selon des témoignages recueillis par RSF, les assaillants ont menacé les techniciens d'emporter les émetteurs et d'autres équipements. Lors de l'attaque précédente, les assaillants avaient coupé les câbles de l'émetteur

La station appartient au commentateur politique Henry Costa, hostile au président George Weah. Costa anime de l'émission du matin - The Costa Show, l'un des talk-shows les plus populaires au Libéria.

"Cette deuxième attaque en moins d'un mois est la preuve de l'acharnement inadmissible contre Roots FM et une entrave à la liberté d'information", déclare Assane Diagne, directeur du bureau Afrique de l'Ouest de RSF. "La responsabilité du gouvernement libérien ne peut être écartée dans cette situation. Il faut que la sécurité de cette radio soit assurée", selon lui.

Dans un post sur Facebook, Henry Costa a expliqué que les techniciens de la station effectuaient leur travail de maintenance de routine sur l'émetteur lorsqu'ils ont été attaqués. Il s'est dit plus que "peiné" par cette nouvelle attaque avant de promettre de rééquiper la radio.

Le Liberia occupe la 89e place du Classement mondial de la liberté de la presse 2018 établi par RSF.

Liberia

Ouattara échange avec Ellen Johnson-Sirleaf et Mo Ibrahim

Le Président de la République, Alassane Ouattara, s'est entretenu, ce jeudi 4 avril 2019, avec Ellen… Plus »

Copyright © 2019 Reporters sans Frontières. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.