Afrique: L'Union africaine rend hommage au Directeur général de la FAO pour sa contribution à la vision Faim Zéro en Afrique

communiqué de presse

Addis — M. Graziano da Silva reçoit une reconnaissance pour son soutien à la sécurité alimentaire, à la nutrition et à des systèmes alimentaires durables en Afrique; il dédie son Prix à l'ancien Président brésilien Lula da Silva

Abeba - L'Union africaine (UA) a remis aujourd'hui au Directeur général de la FAO, M. José Graziano da Silva, un certificat de reconnaissance spécial pour sa contribution à l'éradication de la faim en Afrique et au développement durable du secteur agricole du continent.

«Sa passion (Graziano da Silva) pour la vision Faim Zéro et son leadership sans faille sont une inspiration pour l'Afrique», a déclaré Josefa Sacko, Commissaire de l'UA, responsable de l'économie rurale et de l'agriculture, lors de la cérémonie de remise des prix.

Décrivant le Directeur général de la FAO comme «l'un des architectes du concept Faim Zéro dans le monde», le Président de l'Union africaine a déclaré qu'il s'agissait «d'une marque puissante qui se reflète maintenant dans les objectifs mondiaux de développement durable» et que «le droit à une nourriture suffisante» peut et doit faire partie de la réalité du continent.

Le responsable africain a souligné comment, en 2013, la lutte contre la faim et ses causes sous-jacentes, en particulier l'extrême pauvreté, sont devenues une priorité absolue dans le pays d'origine de M. Graziano da Silva, le Brésil, qui a servi d'exemple à de nombreux pays.

Il a expliqué comment le programme Faim Zéro au Brésil et ses politiques sociales ultérieures, telles que Bolsa Familia, ont réussi à réduire la faim qui est passée de 11% de la population (environ 19 millions de personnes) au début des années 2000 à moins de 2,5% au cours du triennat de 2010. « Tout cela en moins de dix ans », a-t-il noté.

M. Graziano da Silva a exprimé sa gratitude à l'UA: « Cette reconnaissance est un encouragement collectif à maintenir la vision Faim Zéro au sommet des esprits et des cœurs de l'Afrique ».

Dans son discours d'acceptation, le Directeur général de la FAO a souligné à quel point la faim restait un problème en Afrique avec des estimations récentes montrant que les conflits, exacerbés par les aléas climatiques, ont annulé les progrès accomplis vers la réalisation de la sécurité alimentaire et l'amélioration de la nutrition dans de nombreux pays, notamment en Afrique.

«Il y a aussi un autre défi sérieux», a-t-il prévenu. «Autrefois connue pour le fléau des enfants souffrant de retard de croissance, l'Afrique est désormais considérée comme le continent qui compte le plus de personnes en surpoids et obèses», a-t-il rappelé.

«Dans le cadre de ces nouveaux défis, nous devons considérer qu'il n'existe pas de solution Faim Zéro pour les générations futures en Afrique sans inciter ses jeunes à rester, à travailler et à vivre dans les zones rurales», a souligné M. Graziano da Silva.

Prix dédié à l'ancien président brésilien

En conclusion, M. Graziano da Silva a salué l'ancien président brésilien Luiz Inácio Lula da Silva, avec qui il a «partagé cette reconnaissance de l'Union africaine» comme étant «sa plus grande source d'inspiration pour la vision Faim Zéro».

La première conférence internationale sur la sécurité alimentaire débute demain

La cérémonie en honneur de M. Graziano da Silva a précédé la première Conférence internationale sur la sécurité des aliments organisée par l'Union africaine (UA), l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

La conférence de deux jours réunira des participants de plus de 130 pays, dont des ministres de l'agriculture, de la santé et du commerce.

Des experts scientifiques de premier plan, des agences partenaires et des représentants de consommateurs, de producteurs de produits alimentaires, d'organisations de la société civile et du secteur privé y participent également.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: FAO

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.