12 Février 2019

Afrique: Forcing international pour améliorer la sécurité sanitaire des aliments

communiqué de presse

Ouverture de la conférence internationale sur la salubrité des aliments avec un appel pour une coopération mondiale accrue

Communiqué de presse conjoint

12 février 2019, Addis-Abeba - Une coopération internationale accrue est nécessaire pour empêcher les aliments insalubres de nuire à la santé et de faire obstacle au développement durable, ont déclaré les dirigeants mondiaux lors de la séance d'ouverture de la Première Conférence internationale sur la sécurité sanitaire des aliments organisée à Addis-Abeba par l'Union africaine (UA), l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

En guise de suivi, un autre événement sera axé sur les liens entre la salubrité des aliments et le commerce.

Il se tiendra les 23 et 24 avril 2019 au siège de l'OMC, à Genève. Ces deux réunions illustrent l'intensification des initiatives internationales en vue d'améliorer la situation au plan mondial en ce qui concerne la sécurité sanitaire des aliments.

Elles devraient mobiliser un large soutien international et déboucher sur des actions dans les principaux domaines stratégiques pour l'avenir de la sécurité sanitaire des aliments.

Les aliments contaminés par des bactéries, des virus, des parasites, des toxines ou des produits chimiques provoquent des maladies dont souffrent plus de 600 millions de personnes et 420 000 décès chaque année dans le monde.

Les maladies liées aux aliments insalubres surchargent les systèmes de santé et nuisent aux économies, au commerce et au tourisme. L'impact des aliments insalubres coûte aux économies à revenu faible et intermédiaire une perte de productivité d'environ 95 milliards de dollars par an.

En raison de ces menaces, la sécurité alimentaire doit être un objectif primordial à chaque étape de la chaîne alimentaire, de la production à la récolte, en passant par la transformation, le stockage, la distribution, la préparation et la consommation, ont souligné les participants à la conférence.

«Le partenariat entre l'Union africaine et les Nations Unies est stratégique et existe de longue date», a déclaré le président de la Commission de l'Union africaine, M. Moussa Faki Mahamat. «Cette conférence sur la salubrité des aliments est la démonstration de ce partenariat. Sans des aliments sains on ne saurait atteindre l'objectif de sécurité alimentaire», a-t-il souligné.

«Il n'y a pas de sécurité alimentaire sans salubrité des aliments», a approuvé le Directeur général de la FAO, M. José Graziano da Silva, lors de son allocution d'ouverture.

«Cette conférence est une formidable opportunité pour la communauté internationale de renforcer les engagements politiques et d'engager des actions clés.

La sauvegarde de notre nourriture est une responsabilité partagée. Nous devons tous remplir notre rôle. Nous devons travailler ensemble pour renforcer la sécurité alimentaire dans les agendas politiques nationaux et internationaux».

«La nourriture devrait être une source de nourriture et de plaisir, et non une cause de maladie ou de mort», a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'Organisation mondiale de la santé. «Les aliments insalubres sont responsables de centaines de milliers de décès chaque année, mais n'ont pas reçu l'attention politique qu'ils méritent.

S'assurer que les personnes ont accès à des aliments sains nécessite des investissements soutenus dans les réglementations, les laboratoires, une surveillance et un suivi renforcés. Dans notre monde globalisé, la salubrité alimentaire est l'affaire de tous».

«La salubrité des aliments est un élément central de la santé publique et elle sera cruciale pour atteindre les Objectifs de développement durable à l'horizon 2030», a fait valoir de son côté le Directeur général de l'OMC, M. Roberto Azevedo.

«Le commerce est une force importante pour tirer les gens de la pauvreté . Lors de notre réunion à Genève en avril, nous examinerons ces questions davantage en profondeur», a-t-il indiqué.

Environ 130 pays participent à cette conférence de deux jours qui rassemble des ministres de l'agriculture, de la santé et du commerce, des experts scientifiques de premier plan, des agences partenaires et des représentants de consommateurs, de producteurs de produits alimentaires, d'organisations de la société civile et du secteur privé.

L'objectif de la conférence est d'identifier les actions clés qui garantiront la disponibilité et l'accès à des aliments sains, aujourd'hui et demain. Cela nécessitera un engagement renforcé au plus haut niveau politique pour renforcer la sécurité sanitaire des aliments dans le Programme de développement durable à l'horizon 2030.

Changer les systèmes alimentaires

Les progrès technologiques, la numérisation, les nouveaux aliments et les méthodes de transformation offrent de nombreuses possibilités d'améliorer simultanément la salubrité alimentaire et d'améliorer la nutrition, les moyens de subsistance et le commerce.

Dans le même temps, le changement climatique et la mondialisation de la production alimentaire, associés à une population mondiale croissante et à une urbanisation croissante, posent de nouveaux défis pour la salubrité alimentaire.

Les systèmes alimentaires deviennent de plus en plus complexes et interdépendants, brouillant les frontières de la responsabilité réglementaire. Les solutions à ces problèmes potentiels nécessitent une action internationale intersectorielle et concertée.

Collaboration renforcée

Thème central de la conférence : les systèmes de sécurité sanitaire des aliments doivent suivre le rythme de la production et de la consommation des aliments. Cela nécessite un investissement soutenu et des approches multisectorielles coordonnées en matière de législation réglementaire, des capacités de laboratoire appropriées et des programmes adéquats de surveillance des maladies et de surveillance des aliments, qui doivent tous être soutenus par les technologies de l'information, le partage d'informations, la formation et l'éducation.

Afrique

Festival de Cannes 2019 - les 19 films en lice pour la Palme d'or

Pierre Lescure et Thierry Frémaux, le président et le délégué général… Plus »

Copyright © 2019 Food and Agriculture Organization of the United Nations. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.