Cote d'Ivoire: Assinie/Mafia - Le maire appelle à l'union sacrée des filles et fils de la commune

12 Février 2019

La première session ordinaire du conseil municipal d'Assinie-Mafia s'est tenue samedi dernier, sous la présidence du maire Ebagnitchié Hippolyte. En présence de Trazié Geraldo Lucie, préfet du département d'Adiaké.

Convaincu que l'union fait la force, le maire a invité les populations d'Assinie-Mafia à contribuer à l'exécution des décisions prises lors des sessions par les conseillers municipaux en vue de développer leur belle cité. Il a aussi et surtout appelé à l'union sacrée des filles et fils de la commune, préalable à tout développement.

Les 28 conseillers présents ont, au cours de cette session, adopté à l'unanimité la mise en place de trois commissions et le règlement intérieur qui régit le fonctionnement du conseil municipal.

Il s'agit de la Commission des affaires économiques, financières et domaniales, la Commission des affaires sociales et culturelles et la Commission des affaires environnementales et santé.

« C'est pour répondre à une totale transparence et dans la volonté d'associer tous les élus à la redynamisation de la vie communale que les Commissions ont été créées », a déclaré le maire Ebagnitchié.

Après avoir félicité les conseillers municipaux pour l'esprit de convivialité qui a régné lors de la réunion, le préfet a exhorté ces derniers à travailler dans un esprit de cohésion pour le développement de la toute nouvelle commune d'Assinie-Mafia.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.