Sénégal: Matam - Lancement d'un projet environnemental à Orkadiéré

Orkadiéré (Kanel) — Le projet d'appui à la mise en oeuvre communautaire des actions de conservation des eaux et sols du Bassin versant du Dioulol (Matam) d'un budget d'environ 220 millions de frs CFA a été lancé ce mardi à Orkadiéré, dans le département de Kanel, a constaté l'APS.

Le projet lancé au cours d'un atelier a pour objectif de stopper le phénomène d'ensablement du Dioulol à travers un cours d'eau qui s'appelle le Wédou Bossoyabé et ses affluents, a expliqué Malick Dione.

Selon le responsable de l'Unité de coordination du projet logé dans le PGIRE (projet de gestion intégrée des ressources en eau et de développement des usages multiples du Bassin du fleuve Sénégal), ce cours d'eau en provenance du Diéri charrie, en période d'hivernage, un volume important de sable dans le fleuve Dioulol et réduit sa capacité de stockage

"En dehors de l'hivernage ce cours d'eau ne peut pas en tout cas stocké un volume d'eau suffisant pour permettre aux usagers de l'eau de réussir leurs activités agricoles" a ajouté le coordonnateur de ce projet.

Et M. Dione d'espérer que "les populations du bassin versant du Dioulol adhèrent à la mise en œuvre de ce projet et qu'à la fin, dans deux ans, d'atteindre l'objectif visé de pérenniser le cours d'eau du Dioulol".

"La première phase avait constitué à mettre en place des ouvrages qui avaient les mêmes objectifs c'est-à-dire réduire l'ensablement, retenir l'eau mais le constat, aujourd'hui a montré que ce n'était pas suffisant en termes de résultants et il fallait montrer une autre stratégie d'implication des populations" a pour sa part retenu Dame Sall, le coordonnateur du groupement RADI-ADT/GERT

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.