Congo-Brazzaville: Assistance - Un soutien matériel pour la reprise des activités agricoles dans le Pool

La ministre des Affaires sociales et de l'action humanitaire, Antoinette Dinga Ndzondo, a mis à la disposition de population relogée du département des kits agricoles.

Dix-neuf coopératives des localités de Sumuna et de Nguéla ainsi que plus de quatre cents ménages dont les déplacés de Kinkala-centre ont reçu des semences, brouettes, haches, houes, fourches, arrosoirs, râteaux... L'assistance s'inscrit dans le cadre du plan de relèvement des familles victimes des conflits armés qui ont prévalu dans le département jusqu'à récemment, a expliqué la ministre Affaires sociales et de l'action humanitaire.

Le préfet du Pool, Georges Kilébé, quant à lui, trouve dans ce geste un motif de soulagement. « Ces kits vont permettre à la population d'améliorer ses conditions de vie en accroissant sa capacité dans la production agricole, d'abord pour sa survie et la possibilité de commercialiser ses produits », a-t-il indiqué.

Lors de la récente descente du chef de mission adjoint de l'ambassade des Etats-Unis au Congo, Matthew Cassetta, dans le district de Mayama, les déplacés ont proposé aux partenaires du Congo d'orienter l'aide humanitaire vers le secteur agropastoral pour leur permettre de créer de la richesse et de mieux se prendre en charge. « La population vit de l'agriculture et de l'élevage. Il est nécessaire de l'aider à cultiver la terre car, le sol est riche et il y a suffisamment d'espace », indiquait le sous-préfet du district, Bernard Ndoulou.

L'assistance apportée par la ministre des Affaires sociales et de l'action humanitaire est donc un début de réponse à la doléance formulée par les déplacés Pool pour renouer avec les activités agro-pastorales. Ainsi, certains jeunes du département qui sont dans l'oisiveté à Brazzaville pourraient retourner dans leurs localités respectives, cultiver la terre et approvisionner la capitale. La majorité des marchés de la zone sud de Brazzaville est alimentée, en partie, par les coopératives du Pool.

Le projet de relèvement ne concerne pas uniquement le secteur agropastoral. La ministre Antoinette Dinga Ndzondo a précisé que ce projet comporte plusieurs phases concernant notamment le volet abri. L'opération va donc se poursuivre dans les prochains jours, le temps pour le gouvernement de disposer de ressources financières nécessaires pour y parvenir.

Par ailleurs, le Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR) a réitéré sa volonté d'appui au gouvernement dans ce programme de relèvement pour sortir les déplacés de la précarité dans laquelle ils sont plongés. « Le plan humanitaire qui a été lancé en 2018 se poursuit en 2019. En tant que partenaire du gouvernement, nous allons poursuivre les formations en matière des droits de l'homme, en faveur des forces de l'ordre, relancer les activités du dialogue communautaire et celles qui concourent à la réinsertion des ex-combattants », a indiqué Cyr Modeste Kouamé, représentant du HCR au Congo.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.