13 Février 2019

Ile Maurice: Disparition de Warren Wong Tong - Les ossements retrouvés soumis à des tests ADN

Les ossements retrouvés dans le lagon de Grand-Baie, hier matin, sont-ils ceux de Warren Wong Tong, disparu depuis vendredi ? Une autopsie a été pratiquée en début de soirée par le Dr Sudesh Kumar Gungadin, chef du département médico-légal de la police, à la morgue de l'hôpital Victoria, à Candos. Ces ossements seront expédiés au Forensic Science Laboratory pour des tests ADN.

C'est vers 10 heures, hier, mardi 12 février, que les constables Ashley Husraj, Ivan Momine et Ajay Takoor, du Quick Reaction Group de la National Coast Guard (NCG) Northern, ont découvert ces restes humains. Cette équipe dotée d'une vingtaine de policiers de la NCG travaille sans relâche depuis quatre jours, sous la supervision du chef inspecteur Soobirsen Purlackee et du sergent Satyawan Soobanah, Station Manager à la NCG de Grand-Baie.

Bateau retrouvé

Les gardes-côtes ont également pu retrouver le bateau de plaisance Aloha PPC 7466 OL 10, qui a chaviré dans le lagon de Grand-Baie, à 700 mètres presque en face de l'hôtel Merville, vendredi soir. C'est l'équipage du Barracuda de la NCG qui a repéré l'Aloha dérivant à 10 000 lieux nautiques de Port-Louis. Le bateau de plaisance a alors été remorqué jusqu'à Grand-Baie par le CGS Observer, après quoi le Heavy Duty Boat a pris le relais jusqu'à la jetée du poste de la garde-côte. Il était prévu que le propriétaire vienne identifier le bateau hier soir.

Proches et amis de Warren Wong Tong, 22 ans, qui travaille comme animateur dans un hôtel du nord, ne perdent pas espoir. Hier encore, ils étaient présents devant le poste de la NCG de Grand-Baie, scrutant l'horizon et attendaient le retour des policiers partis en mer pour les recherches. Jason Nelson et Jeffrey Frederick, deux des amis du jeune homme, qui ont travaillé avec lui dans un centre d'appels dans la capitale, disent toujours espérer son retour.

De son côté, le skipper Donavan Bastien, qui se trouvait avec le jeune homme lorsque le bateau de plaisance a chaviré, a le moral très bas. «Il ne veut plus rester à la maison», confie à l'express sa mère Lucette. Célibataire issu d'une famille de trois enfants, le jeune homme de 27 ans a participé à une reconstitution des faits dimanche matin. Il a expliqué aux officiers de la NCG en mer dans quelles circonstances le drame s'est produit.

Ile Maurice

Grande-Rivière-Nord-Ouest - «Anou al anba pon» mais en toute sécurité

Juste dans le tournant, en direction de Borstal, des membres du personnel des Bois et Forêts ont commencé… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.