13 Février 2019

Afrique: Cybersécurité en Afrique - La 10e édition du forum AfricaSec tenue à Marrakech

La rencontre à laquelle ont participé plusieurs dirigeants d'organisations internationales, de responsables civils et militaires ainsi que des experts venus de plusieurs pays dont le Franco-Congolais Chrysostome Nkoumbi-Samba, spécialiste en cybersécurité et sécurité des données, s'est déroulée du 8 au 9 février, dans la ville marocaine.

Placé sous le haut patronage de Sa Majesté le roi Mohammed VI, l'événement a été initié par le Centre marocain des études stratégiques (CMES), en partenariat avec la Fédération africaine des études stratégiques. Le thème de l'édition 2019, "Construire pour l'Afrique sa sécurité du futur", visait à établir un état des lieux actuel de la sécurité sur le continent, de mettre en lumière les défis auxquels il doit faire face et surtout, d'analyser, de débattre et d'échanger les expériences ainsi que les expertises dans ce domaine.

Intervenant à l'ouverture des travaux, le Pr Mohamed Benhammou, directeur du CMES, a fait savoir que ce rendez-vous international, qui a gagné en maturité au fil des éditions, comptait parmi les premiers et grands forums qui traitent de la question sécuritaire en Afrique avec une approche globale.

Le directeur du CMES a indiqué que cette conférence se voulait un espace de réflexion, non seulement sur les problématiques d'actualité inhérentes à la question de sécurité en Afrique d'un point de vue géographique mais aussi, dans leurs différents volets qui fragilisent davantage la sécurité sur le continent. Il a rappelé que la conférence internationale "Marrakech security forum/AfricaSec" a toujours été à l'affût des évolutions en la matière en vue d'anticiper les problématiques pour mieux relever les défis.

Les participants à cette édition ont discuté de plusieurs thématiques, dont " La ré-conceptualisation de la sécurité à l'ère du numérique : changement de paradigmes et de concepts", " L'Afrique face aux vulnérabilités chroniques et aux menaces transnationales et asymétriques" et " L'arc de crises Afrique centrale et zone sahélo-saharienne : entre conflits enlisés et menaces émergentes".

Pour sa contribution, Chrysostome Nkoumbi-Samba a insisté sur l'introduction progressive, d'ici à trente ans, de la machine à voter en Afrique au travers d'une stratégie continentale qui ne génère ni angoisse ni rejet. « Les récentes consultations législatives en RDC peuvent servir de point de départ », a-t-il proposé.

Après avoir rendu hommage à la bienveillance du haut patronage de Sa Majesté le roi Mohammed VI , les travaux du dixième forum ont proposé à l'Union africaine l'adoption de la charte africaine pour la sécurité du numérique.

Afrique

L'Association Panafricaine des Acteurs de l'Assainissement lancée

Les opérateurs africains de vidange des latrines et fosses septiques ont décidé d'unir leurs forces… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.