Angola: L'Exécutif engagé dans l'amélioration de la formation technico-professionnelle

Uíge — Le coordinateur adjoint de l'Unité technique de gestion du Plan national de formation des cadres de la Présidence de la République, Gildo Matias, a défendu mardi, à Uíge, la nécessité d'améliorer la formation technico-professionnelle moyenne spécialisée avec des compétences et des cadres appropriés pour le développement socio-économique du pays.

Cette position a été assumée lors de la présentation du projet de Revitalisation de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle d'Angola (RETFOP) au Gouvernorat provincial d'Uíge, d'une valeur de 22 millions d'euros.

Selon le technicien, il existe un lien faible entre les systèmes de formation secondaire technique et de formation professionnelle, l'absence ou l'insuffisance d'une solide formation technique et pédagogique des enseignants et des formateurs, l'inefficacité et le manque d'articulation entre les mécanismes d'information sur les opportunités d'emploi et le soutien à l'insertion dans la vie active (emploi et auto-emploi), entre autres facteurs, constituent des problèmes et des défis pour le secteur de l'Education en Angola.

Face à ce dilemme, l'objectif général du projet est de contribuer à la réduction du chômage, en particulier chez les jeunes, en fournissant un capital humain plus productif et employable.

Pour Gildo Matias, le RETFOP contribuera également, de manière durable, à l'amélioration du système des écoles techniques de formation professionnelle (ETFP), en s'imposant comme un instrument d'aide et de soutien aux acteurs intervenant dans ledit domaine, par leur implication permanente dans la mise en œuvre d'un ensemble d'activités visant à revitaliser le secteur et à assurer la qualité dans l'offre.

"Si nous pouvions obtenir une formation de qualité et proposer des solutions adaptées aux défis de développement du pays au sein de nos institutions de formation, nous favoriserions l'employabilité", a-t-il justifié.

A son tour, le gouverneur Pinda Simão a souligné l'importance du projet, qui vise à renforcer les ressources humaines de la province en particulier et de l'Angola en général, dans la mesure où il renforcera le système éducatif national, en particulier l'enseignement technico-professionnelle.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.