Sénégal: Sédhiou - Imprudence fatale du chasseur et chef de village de Koubony, son fusil non sécurisé cause sa mort

13 Février 2019

Le sieur Yaya Dramé, habitant Koubony dont il est le chef de village, s'est accidentellement fait abattre par son propre fusil de chasse. Yaya Dramé n'avait pas mis en mode sécurité son fusil quand il fut soudain atteint par balle sous l'effet des mouvements de pédales. Une enquête est ouverte par la Gendarmerie de Samine.

Le vieil homme était âgé de soixante-dix (70) ans et assure les fonctions de chef de village de Koubony, en terre du Pakao. Yaya Dramé, puisque c'est de lui qu'il s'agit, a quitté son domicile hier, mardi 12 février en milieu de matinée, pour une partie de chasse à but de consommation domestique.

Au guidon de sa bicyclette en route pour la forêt, son fusil artisanal en bandoulière non sécurisé s'est déclenché sous l'effet des mouvements de pédale du vélo. Yaya Dramé est mortellement atteint et s'est effondré du haut de son vélo.

Les limiers de la brigade de gendarmerie de Samine qui se sont transportés sur les lieux du drame ont ouvert une enquête pour en savoir davantage.

Un drame pareil a lieu à Dioudoubou, il y a juste deux mois, non loin de Koubony, avec un jeune chasseur qui s'était fait tuer en logeant par inadvertance plusieurs plombs de fusil artisanal.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.