13 Février 2019

Cameroun: Affaire Maurice Kamto, compte rendu sur ce qui s'est passé au tribunal militaire

Le Président élu Maurice KAMTO, et toutes les autres personnes principalement arrêtées les 26 et 28 janvier derniers sont arrivés hier mardi le 12 février 2019 au Tribunal Militaire de Yaoundé en fin d'après-midi.

Il aura fallu des heures d'une attente inexplicable, pour que les inculpations (notification des poursuites) commencent finalement à leur être signifiées dans la nuit vers 21h30 et se poursuivent jusqu'à 4h30 environs, heure à laquelle elles furent suspendues pour une reprise fixée à 8h ce matin de mercredi 13 février 2019.

Cette interruption a été mise à profit pour conduire le Président élu, Maurice KAMTO, certains de ses alliés et des cadres du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC, opposition), vers la prison principale de Yaoundé Kondéngui suite à leurs inculpations iniques et arbitraires.

À 5h00 ce matin le bilan était de 27 inculpés dont 05 libres sous garants notamment les avocats arrêtés dans le cadre de cette affaire politique.

Les inculpations se poursuivent en ce moment-même au Tribunal Militaire de Yaoundé, et dureront encore au moins jusqu'au milieu de la nuit prochaine selon le pronostic des avocats de la défense.

Il est à noter qu'une autre équipe d'avocats a relayé ce matin celle d'hier, et que les militants et sympathisants venus assister à cette étape de la procédure hier, ont été refoulé du Tribunal Militaire et ensuite sommés, arme au point, de déguerpir par les hommes de la police et de la gendarmerie nationale.

Cependant, le moral des personnes inculpées ou en cours d'inculpation est formidable et plein d'une dignité héroïque admirable malgré la rudesse arbitraire de la procédure menant au procès politique qui s'annonce.

Cameroun

Clarence Seedorf et Patrick Kluivert virés de la tête des Lions indomptables

La déchéance du duo d'entraîneurs néerlandais, fait suite à la sortie… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.