Angola: L'Exécutif priorise le développement économique en partenariat avec l'ONU

Luanda — Le bien-être de la population et du développement économique durable et inclusif font partie des priorités de l?Exécutif angolais, dans le cadre du partenariat avec l?ONU, a déclaré mercredi, à Luanda, le ministre de l'Economie et de la Planification, Pedro Luís da Fonseca.

Le gouvernant, qui parlait à la presse, en marge de l'atelier de définition des priorités pour le "Cadre de partenariat entre le Gouvernement et l'ONU" (UNDAF2020-2022), a souligné que ces éléments sont inclus dans les deux axes du Plan national de développement (PND) 2018/2022.

Avec ses 25 politiques stratégiques et ses 83 programmes d'action, le PND 2018/2022 s'articule autour de cinq autres axes: développement économique durable, diversifié et inclusif", « infrastructures pour le développement", "consolidation de la paix, renforcement de l'Etat démocratique et de droit et la bonne gouvernance, la réforme de l'État et la décentralisation".

Le développement harmonieux du territoire, la garantie de la stabilité et de l'intégrité territoriale de l'Angola, ainsi que le renforcement de son rôle dans le contexte international et régional sont d'autres axes du PND 2018/2022.

Le document a été élaboré sur la base du programme de gouvernance du parti MPLA (2018/2022), de la stratégie Angola 2015, de la loi de base du régime général du système national de planification (loi n ° 1/11 du 14 janvier), du bilan de la mise en œuvre du PND 2013-2017, du plan provisoire d'octobre 2017 à mars 2018.

Les engagements internationaux à moyen et à long termes, l'Agenda 2030 des Nations Unies pour le développement durable et l'Agenda 2063 de l'Union africaine ont été d'autres documents qui ont servi de base à son élaboration.

Le ministre a rappelé que le premier axe est une dimension centrale de l'ensemble du plan, car améliorer le bien-être des citoyens et la qualité de vie des familles angolaises, réduire la pauvreté et les inégalités, ainsi que promouvoir le niveau de développement humain sont des conditions essentielles du progrès économique et social du pays et constituent une priorité pour l'Exécutif.

Le PND prévoit l'amélioration des soins médicaux et médicamenteux, de la santé materno-infantile et la nutrition, la lutte contre les principaux virus et le renforcement du système d'information sanitaire.

"Mais cela va plus loin, en mettant en place une politique d'assistance sociale et de protection très proche des pauvres et en tentant de les soustraire à cette situation dégradante consistant à vivre avec moins de 2 dollars par jour", a-t-il déclaré.

Il a ajouté que cette politique, dans le contexte du NPD, fait partie de la lutte contre les inégalités dans la répartition du revenu national et met en exergue des domaines d'intervention délicats, tels que l'aide aux victimes de la violence, l'amélioration du bien-être des anciens combattants et des vétérans de la patrie et la modernisation du système de protection sociale obligatoire.

À son tour, Paolo Balladelli, coordonnateur résident du système des Nations Unies en Angola, a fait savoir que toutes les entités étaient responsables de la lutte contre la pauvreté et la faim, de l'analphabétisme, de la santé, des inégalités entre les sexes, du travail indigne, des crimes, des faiblesses institutionnelles, des iniquités pour construire une société d'hommes et de femmes vivant avec le bien-être et leurs droits acquis.

Dans sa vision, en recherchant ce bien-être "nous devons prendre soin des biens publics, être solidaires et soutenir les processus de développement du développement d'autres pays et peuples, car nous sommes tous dans un village global, qui est cette planète".

Il a expliqué que le choix d'une durée du cadre de partenariat triennal est dû au but d'aligner les cycles de partenariat sur le PND qui se terminera également en 2022, puis de construire des plans quinquennaux tous les cinq ans.

L'Atelier de priorisation stratégique du "Cadre de partenariat gouvernement-Nations Unies" (UNDAF 2020-2022) a pour objectif de discuter et d'identifier de manière constructive la contribution stratégique des Nations Unies à la vision et aux priorités nationales du pays.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.