13 Février 2019

Algérie: Première greffe de moelle osseuse, une avancée dans lutte contre le cancer à Blida

Blida — Une grande avancée dans la lutte contre le cancer à été réalisée à Blida durant l'année 2019, marquée par la réalisation en janvier dernier de la première greffe de la moelle osseuse autologue au Centre anti cancer (CAC) de la wilaya.

Les efforts pour la lutte contre cette maladie seront consolidés par la programmation, dans la wilaya, du premier hôpital national de cancérologie pédiatrique, à construire sur initiative de l'association "Al Badr" d'aide aux cancéreux.

En effet, après 20 ans d'attente, le service d'hématologie du CAC de Blida a réalisé, pour la première fois de son histoire, une greffe de la moelle osseuse autologue au profit d'un malade de 57 ans, a-t-on appris du directeur de l'établissement hospitalier, Dr Ammar Tabache.

L'opération, ayant consisté dans le prélèvement de cellules saines sur le malade lui-même (autogreffe), a été réalisée avec succès par un staff médical local, soutenu par tous les équipements nécessaires pour ce type d'opération, a-t-il assuré. Le responsable a, également, informé de l'accueil, mercredi 13 février, au CAC de Blida, de deux autres malades, pour subir le même type d'opération (greffe de la moelle osseuse autologue).

Dr Tabache, prévoit la réalisation, "durant les trois prochaines années, de greffes de moelle osseuse sur donneur sain compatible", soulignant l'impact positif de la réalisation de ce type d'interventions complexes, dans notre pays, dans la réduction de la charge sur le Trésor public, faisant savoir que le coût d'une greffe de moelle osseuse à l'étranger est de 30 million de Da, et que la CAC de Blida est le 3e, à l'échelle nationale, à effectuer ce type d'opérations.

Sur un autre plan, le responsable a fait part de la réception programmée, au CAC de Blida accueillant des malades de 45 wilayas du pays, d'un nouveau accélérateur linéaire, sur décision du ministère de la Sante, de la Population et de la Reforme hospitalière.

Ce nouvel équipement s'ajoutera, a-t-il dit, à trois accélérateurs linéaires déjà opérationnels au niveau de la structure, dont un accélérateur principal acquis depuis 12 années, et exploité dans le traitement de différents type de cancers, ainsi que deux autres secondaires, utilisés dans le traitement de certains types de cancer seulement.

M. Tabache a déploré la "grande pression enregistrée quotidiennement sur l'accélérateur principal, exploité pour le traitement de 200 malades/jour, au lieu d'une centaine", parallèlement à la pression subie par l'équipe médicale en charge, qui travaille de 5h00 du matin jusqu'à 21h00, a-t-il fait savoir.

Le CAC de Blida est réputé à l'échelle nationale pour la compétence de son staff médical. Une tournée de l'APS au niveau de ses différents services, a permis de faire le constat de la satisfaction des malades à l'égard de la "très bonne prise en charge assurée à son niveau".

Mme A. Djamila (61 ans) une patiente d'Alger souffrant d'un cancer des fosses nasales, s'est dite "très satisfaite du traitement assuré par le staff médical", qui a beaucoup contribué, assure-t-elle "à l'amélioration de mon état de sante".

Même constat chez sa compagnon de chambre B. Oumelkhir (38 ans), une malade de Khmiss Miliana (Ain Defla) atteinte du cancer de l'estomac, qui a subi une ablation de ganglion et bénéficie actuellement de séances de chimiothérapie.

Un autre malade de Blida (67 ans), a cependant émis une observation relative à la qualité des plats offerts aux malades, jugés, selon lui "non conformes" au régime diététique prescrit à un malade atteint de cancer. A noter que le CAC de Blida compte quatre services principaux: radiothérapie et d'oncologie, chimiothérapie, chirurgie et hématologie.

Néanmoins, le "centre enregistre un déficit en matière de traitement du cancer chez les enfants, nécessitant un service spécial", selon Dr Belachheb Sonia, sous directrice des activités sanitaires au CAC de Blida, qui assure cependant qu'une "priorité est toujours accordée aux enfants dans cette structure".

"Le CAC accueille un grand nombre d'enfants malades nécessitant des séances de radiothérapie, au moment où d'autres enfants ont besoin d'un traitement à domicile", a-t-elle observé, soulignant le "risque encouru par les enfants en pareils cas".

D'ou l'impératif de la réalisation d'un hôpital spécialement dédié pour eux, a-t-elle assuré. A noter l'existence d'un service pédiatrique de 12 lits, au niveau de l'hôpital mère-enfant Hassiba Benbouali, "mais cela reste insuffisant", selon Dr Belachheb.

Elle a signalé l'accueil par le Cac de Blida d'une centaine d'enfants/an, dont une majorité atteints de la maladie de Hodgkin (une forme de cancer du système lymphatique), sachant que le taux de rétablissement chez les enfants peut atteindre 90%, en cas d'une bonne prise en charge, a-t-elle assuré.

Projet de réalisation du premier hôpital national caritatif pour enfants cancéreux

Pour faire face au manque accusé en matière de prise en charge du cancer cher l'enfant, l'association "El Badr" d'aide aux malades atteints de cancer, a lancé l'idée de réalisation du premier hôpital national caritatif pour les enfants cancéreux.

Selon DR Tarouadada, spécialiste en oncologie et membre de l'association, des efforts sont actuellement consentis par l'association, pour concrétiser ce "rêve", à travers la collecte de dons, sachant que la "réalisation de cet établissement hospitalier caritatif profitera non seulement aux enfants de Blida, mais aussi ceux du reste du pays".

DR.Tarouadada, a fait part de l'organisation, par son association, le 16 février prochain à la coupole du Complexe olympique Mohamed Boudiaf d'Alger, d'une journée ouverte sous le slogan "Relais contre le cancer", en vue de sensibiliser les citoyens sur "l'importance de leur contribution dans la réalisation du premier hôpital caritatif en Algérie, doté de 60 lits et d'une trentaine de chambres destinées aux malades et leurs accompagnateurs".

Ce projet, dont l'association a reçu le feu vert du ministère de tutelle dernièrement, sera érigé sur une assiette de 3000 m2, mitoyenne au CHU Franz Fanon de Blida.

Algérie

Neuvième vendredi de manifestation - La rue maintient la pression

Les Algériens sont de nouveau attendus dans la rue ce vendredi, jour de la grande prière hebdomadaire dans… Plus »

Copyright © 2019 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.