14 Février 2019

Afrique: CAN U20 - Les Lionceaux confirment leur statut de favoris face aux Amajita

Maliens et Nigérians, qui étaient opposés en première heure, ont fait place au Sénégal et Afrique du Sud pour la deuxième demi-finale de la 21e édition de la CAN U20 Total Niger 2019. Favoris de cette confrontation, ce sont les Lionceaux du Sénégal qui l'emportent devant les Amajita d'Afrique du Sud par 1 but à 0.

Favoris pour la deuxième demi-finale de la CAN U20 Total Niger 2019 face à aux Amajita d'Afrique du Sud, les Lionceaux du Sénégal n'ont pas hésité à entamer la partie pieds au plancher en quadrillant le terrain affichant leur volonté. En face, les Sud-africains essaient de sortir de leur camp pour tenter quelque chose mais, cela ne dure les cinq premières minutes avant qu'ils ne reviennent sur leur option tactique bien connue qui est de jouer dans leur deuxième moitié de terrain et espérer mener des contres meurtriers.

Malheureusement pour eux, les Sénégalais ne veulent pas faire durer le suspense et appuient davantage sur l'accélérateur par un jeu sur les côtés avec Ibrahima Dramé à gauche et Ousseynou Niang à droite pour trouver Youssouph Mamadou Badji en attaquant de fixation. Ce dernier décrochait parfois sur les côtés lorsque la situation tactique l'imposait. Mais, les Lionceaux ne parvenaient pas à perforer la muraille des Amajita, constituée de deux rideaux défensifs, bien en place. Ils mettent en difficulté les Sénégalais qui cherchent la solution dans tous les sens du terrain sans y parvenir et les deux formations ont dû se contenter de la parité au score de 0 but partout pour rejoindre la pause.

A la reprise, ce sont une fois de plus, les Lionceaux qui ont l'emprise sur le match et tentent de mener des offensives en continuant de passer sur les côtés grâce à leurs joueurs vifs, Ousseynoy Niang et Ibrahima Dramé ou par moment avec le jeu en profondeur mais, sont de nouveau confrontés au bon bloc défensif des Amajita dont cette option tactique leur réussit bien. Ces derniers vont même tenter quelques incursions offensives qui n'iront pas loin puisqu'ils manquent d'agressivité sur le front de l'attaque.

Et le match bascule à la 70e mn lorsque sur une offensive sur le flanc gauche de l'attaque sénégalaise, Ousseynou Niang, bien lancé, se joue de son vis-à-vis avant d'envoyer une frappe cadrée et contrée par un joueur Sud-africain avant de remuer les filets du gardien des Amajita, Walter Khulekani permettant ainsi au Sénégal d'ouvrir la marque.

Malgré cet avantage, les Lionceaux ne relâchent pas face à des Sud-africains qui doivent ouvrir le jeu s'ils veulent revenir au score. Ils s'y essaient en jouant en largeur mais, n'y parviennent pas devant une formation sénégalaise qui a la maitrise de la rencontre. Et c'est par ce score de 1 but à 0 que les Lionceaux prennent le dessus et obtiennent leur ticket pour la finale où ils seront opposés aux Aiglons du Mali. Deux formations qui se connaissent bien pour s'être croisées lors de la première journée du groupe B où ce sont les Sénégalais qui avaient pris le dessus par 2 buts à 0.

Déclarations d'après-match

Youssouph Dabo, entraineur du Sénégal

« Ce fut le match le plus compliqué pour nous »

« Je pense que depuis le début du tournoi, ce fut le match le plus compliqué pour nous. D'abord parce que l'adversaire était bien en place avec un bloc bas. Le rapport de force était qu'il y avait une équipe qui voulait procéder par contre et nous obligeait à jouer en attaque placée. Dans un premier temps, nous avons eu énormément de difficulté parce que dans ce genre de match, il faut mettre de la vitesse dans les transmissions et vu l'état du terrain, ce n'était pas facile. Au cours de la deuxième période, nous avons essayé de nous appliquer avec une petite variante pour aller chercher notre attaquant directement. Je savais que le salut passait par les couloirs où il fallait gagner le duel offensif. Nous l'avons fait et ils ont marqué contre leur camp. Face aux Maliens, ce sera un match différent parce que c'est une finale. Nous les avions battus sur le premier match mais, j'avais dit que c'est une équipe qui ira loin dans cette compétition. Nous verrons ce que cela va donner ».

Thabo Senong, entraineur de l'Afrique du Sud

« Nous étions bien organisés malheureusement, ça n'a pas marché »

« Je félicite le Sénégal pour sa qualification tout en relevant que je suis très fier de mes garçons qui ont eu un match difficile parce que très fatigués. Nous étions bien organisés malheureusement, ça n'a pas marché parce que la fatigue aidant, nous n'avons pas pu faire la différence surtout que nous avons eu beaucoup de difficultés en attaque. Pour la coupe du monde, je peux dire que nous avons assez de temps pour la préparer. Jouer contre le Nigeria en match de classement, c'est une autre opportunité pour nous d'affronter des adversaires d'un autre calibre en mettant cela sur le compte de notre préparation pour le mondial. Nous ferons de notre mieux puisque nous jouons chaque match pour le gagner »

Afrique

Adam Elhiraika - « Utiliser la digitalisation pour atteindre les secteurs difficilement imposables »

L'utilisation de la digitalisation peut aider à atteindre les secteurs difficilement imposables. Ce qui… Plus »

Copyright © 2019 Confederation of African Football. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.