Guinée: Les 26 hommes armés arrêtés à Noussy la semaine dernière fixée sur leur sort

15 Février 2019

Ouvert en début de semaine, le procès des 26 personnes appréhendées armées à Noisy la semaine dernière a connu son épilogue mercredi. Les 12 personnes armées au moment de leur interprétation ont défilé à la barre les premiers.

Unanimement, ils estiment avoir ainsi agi car ayant subi le vol de leurs animaux d'élevage mais avouant aussi ignorer le danger du port illégal d'arme et celui d'attroupement illégal.

Sans pression, ils ont reconnu les faits à eux reprochés et demandé pardon.

Dans l'après-midi, le reste du groupe, c'est à dire ceux appréhendés sans arme ont aussi eu droit à défiler à la barre.

A la fin, chaque membre du premier groupe s'est vu condamné à 6 mois de prison avec sursis assorti d'une amende de 500000 francs.

Chaque membre du second groupe a écopé de 2 mois de prison avec sursis assorti d'une amende de 200000 francs.

Piqûre de rappel, parmi les condamné il y avait une femme, un mineur et un imam et maître coranique.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.